Ibrahim Boubacar keita: «Je ne veux plus entendre parler de Takaprin,je suis pas en guerre »

ibrahim boubacar keita rpm ibk campagne VIEUX PERSONNES AGEES CHEF VILLAGE

Le candidat du Rassemblement pour le Mali (RPM), Ibrahima Boubacar Keïta a animé hier à son quartier général de campagne au Quartier du fleuve un point de presse aux allures de meeting pour remercier les militants et les nombreux anonymes qui lui ont apporté leurs suffrages.

Il en a profité pour remobiliser ses troupes dans la perspective de la joute finale. « Chapeau ! Bravo au peuple malien qui a fait la démonstration de son civisme et de son engagement en faveur de la démocratie.

Le premier tour de cette élection présidentielle a démontré avec éclat que les Maliens ont décidé de prendre leur destin en main. Malgré les difficultés, les Maliennes et les Maliens se sont mobilisés comme jamais dans notre récente histoire politique. La forte participation au scrutin du dimanche 28 juillet est un premier succès, une première victoire pour le Mali.

L’esprit de responsabilité et de paix dans lequel s’est déroulé le vote est également un formidable acquis démocratique pour notre nation. Je veux remercier les électrices et les électeurs qui m’ont placé en tête de ce premier tour.

C’est un immense honneur et déjà une très grande responsabilité. En m’accordant environ 40 % des suffrages, et une large avance sur les autres candidats, le peuple malien a exprimé un premier choix très clair ».

Le second tour est prévu pour ce dimanche 11 août au cours duquel, il affrontera le candidat de la coalition FDR, Soumaïla Cissé. IBK appelle les électeurs maliens à ne pas baisser les bras et a fait une mise en garde contre toute tentative de confiscation de sa victoire.

« Nous devons également rester vigilants pour que l’espoir ne soit pas confisqué. Les vieilles habitudes sont tenaces. Nous devons tous ensemble rester mobilisés contre les tentatives de manœuvres et de fraude. Il n’existe pas de victoire facile.

Mais cette fois, elle ne nous sera pas volée. Nous ne laisserons aucun pouvoir illégitime s’installer. Sur ce point, le peuple malien sera intransigeant.  Nous devons enfin préserver l’esprit de paix qui a prévalu tout au long du processus électoral, et ne pas tomber dans le piège des provocations » a lancé IBK.

Avant de poursuivre sa déclaration liminaire en Bambara, il a demandé aux Maliens de faire le bon choix lors de l’ultime round du dimanche 11 août. « Le choix est clair. Il s’agira de faire le choix entre le changement et un système qui a échoué. Le choix entre le grand rassemblement et le système des petits arrangements.

Le choix entre le Mali d’abord et les intérêts particuliers.  L’heure est à l’union sacrée de tous les patriotes autour de valeurs qui fondent notre identité.  Faites le choix de la justice et de la vérité, faites le choix du courage et de la volonté, faites le choix de l’éthique et de l’intégrité.

Le Mali a rendez-vous avec l’Histoire.  Avec l’aide de Dieu, je suis à vos côtés pour réussir ce rendez-vous. Pour l’Honneur du Mali ! Pour le Bonheur des Maliens » a lancé le président du Rassemblement pour le Mali. Coté artistes, Fantani Touré et Bako Dagnon étaient présentes pour agrémenter la rencontre.

De nombreux partis et associations étaient également représentés.

A.DIARRA

—-

L’Invitation au fairplay

A défaut de Takokelen, entendez «  victoire dès le 1er tour », le leitmotiv des militants du RPM s’est mué en « Takaprin » c’est-à-dire le K.O. Ce slogan ironique de campagne utilisé contre le camp adverse à fait le tour du monde sur la toile et les réseaux sociaux. Mais lors de sa déclaration liminaire hier le patron du RPM a demandé à ses militants de ne plus employer ces vocables railleurs contre son cadet Soumaïla Cissé. «  Je ne veux plus entendre parler de Takaprin ». Nous sommes en compétition et non en guerre. Je suis tranquille, moi. «  Le vieil homme n’est pas malade. Me voici devant vous. Dieu soit loué » a-t-il lancé.

A.D

Source: L’Essor

Vous allez aimer lire ces articles

Le PM Choguel K Maïga à batons rompus sur l’ORTM; Le temps de la passion ne doit-il céder la place à la raison ?

Pr. Salikou Sanogo lors de la présentation de vœux de l’URD à la presse; «Notre parti traverse des difficultés depuis le décès de notre Président…»

Le professeur Salikou Sanogo sur la crise au sein de l’URD : « Les textes nous donnent raison… »

No Comments Yet

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct