La MINUSMA appuie le processus électoral au Mali

La Division des Affaires Electorales de la MINUSMA a soutenu le processus d’inscription spécial lancé par le Ministère de l’Administration Territoriale et de la Décentralisation (MATD) du 1er au 31 décembre 2020, dans le District de Bamako. Cette opération visait à collecter les données biométriques des jeunes de plus de 15 ans, inscrits dans la base de données du Recensement Administratif à Vocation d’Etat Civil (RAVEC) mais qui n’ont ni photo ni empreintes digitales enregistrées dans le système.

Les citoyens non encore inscrits dans le RAVEC ont également pu s’inscrire pour faciliter la production de fiches individuelles et leur inscription sur la liste électorale. Dans ce cadre, le Ministère de l’Administration territoriale et de la Décentralisation, qui est le responsable du processus du RAVEC, a bénéficié du soutien de l’Unité Electorale Intégrée des Nations Unies à travers le PNUD et la Division des Affaires électorale de la MINUSMA.

Celle-ci a permis, grâce notamment à la Division de la Communication de la MINUSMA, la diffusion de messages de sensibilisation et d’éducation civique, sur les ondes de Mikado FM, la radio des Nations Unies au Mali. La Division des Affaires électorales a également mobilisé son réseau de 100 jeunes femmes universitaires, antérieurement identifiées et formées, pour appuyer les initiatives de promotion de la participation des jeunes à cette importante opération. De plus, la Division des Affaires Electorales prépare le lancement du projet d’appui à l’engagement citoyen lié au processus électoral au Mali afin de contribuer à créer les conditions favorables à un enrôlement de masse des jeunes en ciblant particulièrement ceux dont l’âge est compris entre 18 et 24 ans.

Témoin du processus, la société civile rapporte…

Ce processus d’inscription spécial, lancé par le MATD du 1er au 31 décembre 2020 dans le district de Bamako est terminé. Peu avant, le 24 décembre la Coalition pour l’Observation Citoyenne des Elections au Mali (COCEM) a publié un rapport sur l’observation de l’opération. Les huit observateurs déployés dans huit centres d’enregistrement, ont principalement relevé : la forte participation des citoyens lors des opérations ; l’accessibilité des centres aux personnes handicapées ; la présence de campagnes de sensibilisation par la télévision, radio, médias sociaux et imprimés ; l’absence de forces de sécurité sur les sites ; le nombre limité d’opérations d’enrôlement, variant entre cinquante (50) et soixante-dix (70) personnes par jour.

Parmi les recommandations issues de l’observation du processus d’enregistrement spécial figurent l’extension des opérations spéciales d’enregistrement à Bamako et dans toutes les régions ; le renforcement des mesures de prévention contre la Covid-19 ; le déploiement des forces de sécurité dans les centres d’enregistrement et l’intensification des campagnes de sensibilisation.

Des élections libres et transparentes : un point essentiel du Mandat de la MINUSMA

L’appui de la MINUSMA au processus électoral au Mali s’inscrit dans les tâches prioritaires de la Résolution 2531 (2020) du Conseil de sécurité et dans le mandat de la mission d’« appuyer la tenue d’élections inclusives, libres, régulières, transparentes et crédibles, organisées dans un environnement pacifique, y compris des élections régionales, locales et législatives partielles, selon que de besoin, et, le cas échéant, la tenue d’un référendum constitutionnel organisé dans un environnement pacifique, notamment en fournissant une assistance technique et en prenant des dispositions en matière de sécurité, conformément aux dispositions de l’Accord ».

La Division des Affaires Electorales (EAD) de la MINUSMA travaille en étroite collaboration avec le Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD) et ONU Femme dans le cadre de l’Equipe électorale intégrée des Nations Unies (UNIET) afin de fournir une assistance technique intégrée aux autorités maliennes.

Bureau de la Communication Stratégique et de l’information publique de la MINUSMA

MINUSMA

Vous allez aimer lire ces articles

Frappes au Mali : la France nie toujours avoir tué des civils

Mamadou Seydou Coulibaly : un bon début chaotique !

Pour rectifier la transition politique qui est dans l’impasse totale : Le M5-Rfp choisit l’option de la rue à la fin du Ramadan

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct