La première session ordinaire du CNT, hier: ‘’Les dernières semaines ont été assez pénibles pour notre pays’’

La première session ordinaire du Conseil National de Transition (CNT) qui durera 90 jours s’est ouverte hier, lundi 05 avril 2021, au Centre International de Conférence de Bamako, sous la présidence du président de l’Institution, Colonel Malick Diaw, en présence du Premier ministre, M. Moctar Ouane, des délégations venues du Ghana, du Togo et du Burkina Faso.

« Nous devons nous poser la question de savoir ce que serait notre pays sans un climat sécuritaire serein sur l’ensemble du territoire national, sans un redressement de sa gouvernance, sans des bases solides pour sa refondation, sans stabilité sociale. Qu’allons-nous dire à ce vaillant peuple malien, si jamais les causes profondes de la crise socio-politique qui nous ont conduit au 18 Août 2020 n’étaient pas traitées à hauteur de souhait ? Les acteurs de la Transition que nous sommes, sont les seuls repères et les seuls espoirs de notre peuple. C’est vers nous que tous les regards sont tournés. C’est pourquoi, nous devons nous sentir fortement interpellés sur l’avenir et le devenir de notre chère patrie, le Maliba. Nul doute qu’à cet égard, nous ne devons ni faiblir, ni décevoir. Nous devons aussi toujours être fiers d’appartenir à un peuple digne », a rappelé le président du CNT qui pense que c’est avec tous les Maliens et toutes les (…)

Source : Nouvel Horizon

Vous allez aimer lire ces articles

Fin de la mission de la CEDEAO pour l’évaluation de la Transition au Mali: Le M5-RFP invité à éviter » les positions extrêmes » et le gouvernement encouragé à » plus d’inclusivité » à l’échelle du COS

Mali : attente d’un nouveau gouvernement, les avis partagés sur le bilan du dernier

À l’absence d’IBK: Le RPM monte sur une côte rocheuse !

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct