L’AMAGRH promet d’aider IBK à tenir ses promesses électoralistes

L’Association malienne des gestionnaires des ressources humaines (AMAGRH) a organisé, dans le cadre de la 5ème Edition du Salon International de l’Emploi et de la Formation (SIEFOR), un ‘’café des ressources humaines’’. Un Café-RH parrainé par le Vérificateur général qui s’est fait représenter par son adjoint. C’était le week-end dernier, au Centre International de Conférence de Bamako.

 Association malienne gestionnaires ressources humaines AMAGRH organisé 5ème Edition Salon International Emploi Formation SIEFOR centre conférence bamako cicb

Le thème de ce café des ressources humaines était : « audit de la gestion des ressources humaines au Mali ». Un thème qui a été présenté par Dramane Sidibé, directeur des études et de la formation à la Banque de l’Habitat du mali (BHM). Sa présentation était axée, essentiellement, sur les enjeux des ressources humaines, le champ et la finalité des ressources humaines et sur l’audit des ressources. C’est-à-dire, comment auditer les ressources humaines d’une organisation ?

 

A noter que ce café-RH a été un véritable cours magistral pour les nombreux visiteurs du SIEFOR qui y ont pris part. On aura retenu de la présentation du conférencier que, la gestion des ressources est un exercice difficile, très difficile. En ce sens que chaque individu est un cas à gérer. Aussi, les ressources humaines sont difficiles évaluer en terme de rentabilité pour une entreprise. La gestion des ressources humaines, a-t-il indiqué, est une activité coûteuse et sujette de conflits dans les entreprises. Pour ce faire, elle exige du tact et de l’anticipation. Le conférencier conclut que les ressources humaines sont au début, au centre et  à la fin de toute organisation humaine. Elles sont aussi, à la base du développement de tout pays.

 

L’une des préoccupations des nouvelles autorités est de former des ressources humaines de qualité, des cadres compétents capables d’affronter les défis qui présentent à notre pays.

 

Former des jeunes, rendre les Direction des Ressources Humaines de l’administration opérationnelles, doter les collectivités locales des ressources humaines de qualité, créer 200 000 emplois en 5 ans, sont entre autres, des promesses faites aux Maliens par les nouvelles autorités. L’AMAGRH se dit prête à accompagner IBK sur ces chantiers qui se révèlent très importants pour le Mali dans cette phase critique de son histoire.

 

Rappelons que l’AMAGRH est une association à but non lucratif créée en 2006. Elle compte aujourd’hui plus de 150 directeurs des ressources humaines. Elle est membre de  l’Association Africaine des Formateurs et Directeurs de Personnel  (AFDIP), de la Fédération Mondiale des Associations des Directeurs de Personnel  (WFPMA) et de la Confédération Africaine des Ressources Humaines (CARH) dont les 18ème  Journées se tiendront à Bamako en novembre 2004.

 

l’AMAGRH s’est assigné comme missions, de créer un cadre d’échanges, de réflexion, de partage d’expérience et de formation autour des problématiques à la gestion des ressources humaines, d’encourager l’émergence d’une approche de gestion des ressources humaines au Mali et contribuer à l’expansion des organisations par la promotion de la performance économique et humaine.

 

Aboubacar Berthé

SOURCE: Canard Déchainé

Vous allez aimer lire ces articles

Issa Diarra, Secrétaire General d’ASMA-CFP : «Soumeylou Boubèye Maïga est en danger de mort»

RPM : Le torchon brûle entre les tisserands

Transition politique au Mali : Que veulent les hommes politiques du M5-RFP de Choguel?

No Comments Yet

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct