LE CS/M5-RFP SE PRÉPARE À ENVOYER UN SIGNAL FORT AUX NOUVELLES AUTORITÉS : UN GIGANTESQUE MEETING EST PRÉVU AU PALAIS DE LA CULTURE LE 21 FÉVRIER 2021.

Le Comité stratégique du M5-RFP fourbit ses armes pour la réussite d’une grande démonstration de force à Bamako. En réunion cette semaine, le comité a décidé de la tenue d’un meeting  prévu le 21 février au Palais de la Culture Amadou Hampâté Bah de Bamako.

 

Ce grand meeting qui intervient plusieurs mois après l’interruption des activités de ce mouvement d’après les confidences, portera sur l’actualité du pays. Faut-il rappeler que le 10 février dernier, le comité par la voix de Dr Choguel Kokala Maïga avait informé de la décision de « remobiliser le peuple malien pour obtenir le changement pour lequel des milliers de maliens ont manifesté sous IBK. Depuis quelque temps le mouvement du 5 juin dénonce certaines tares dans la gestion de cette transition. Le M5-RFP exige la dissolution du CNT, la relecture de l’Accord d’Alger, la justice pour les victimes des journées folles. Ce n’est pas tout, car le mouvement souhaite la tenue d’Assises nationales de Refondation et la création d’un organe unique de gestion des élections.

Les entités membres du M5-RFP, les jeunes, les femmes et la diaspora M5-RFP sont invitées à prendre toutes dispositions et initiatives nécessaires à la réussite de l’évènement. Une divergence profonde oppose les acteurs politiques et les autorités actuelles du pays. Conscient des enjeux qui se présentent au Mali engagé dans un processus de transition, le président Ba N’Daw,  a instruit au Premier ministre, Chef du gouvernement, Moctar Ouane, d’entamer des discussions avec la classe politique. Toute chose qui a été réalisée en début de semaine dernière.  Unanimement,  les parties qui s’étaient retrouvées semblent s’accorder sur un fait : Au regard de l’évolution des réalités sociopolitiques, des mutations et des menaces d’insécurité qui pèsent sur le pays, les textes législatifs et réglementaires ont montré leurs limites. C’est pourquoi le Chef du gouvernement de transition compte mettre au point avec la classe politique,  des mécanismes aptes à répondre aux urgences mais surtout à préparer l’avenir. Des engagements ont été pris par Moctar Ouane,  lors de cette rencontre avec la classe politique.

« Je compte m’entretenir de manière plus détaillée avec vous sur toutes ces questions qui interpellent tous les acteurs, au-delà des régions, des religions, des ethnies, des obédiences politiques ou autres. », avait-il dit dans ses premiers mots pour camper le décor.

Laya Diarra

Source : Le Soir De Bamako

Vous allez aimer lire ces articles

Coopération Mali-Maroc : L’Ambassadeur Driss Isbayene poursuit ses prises de contact

Décryptage : Qui est responsable ?

Loi Electorale : Les bons points du CNT

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct