Le président du MPM, l’honorable Hadi Niangadou à la rentrée politique du parti à Ségou ” Donnons-nous la main pour sortir le Mali de l’impasse “

La région de Ségou a abrité la rentrée politique du parti Mouvement pour le Mali (MPM) couplée à la mise en place du bureau de la section de ladite région, le samedi 28 décembre dernier. C’était sous la présidence de l’honorable Hadi Niangadou, avec à ses côtés la présidente nationale des femmes, Traoré Assétou Cécile Diakité et de tous les députés du parti. Occasion pour le président du parti de plaider pour le concours des leaders politiques, des religieux et de la société civile pour un Mali réconcilié, uni et en paix.

Après l’installation de la délégation, le 1er adjoint au maire de la région de Ségou, Seydou Sow, a souhaité la bienvenue à la délégation, aux militants et aux sympathisants du parti dans la capitale des Balanzans et environs. Prenant la parole aux noms des partis politiques présents, Ibrahim Sow de la CODEM, a demandé l’union sacrée des partis politiques pour sauver le Mali. Avant d’indiquer que le Mali ne sera point développé sans les efforts et les concours des politiques.

Ainsi, après la mise en place du bureau de la section de la région de Ségou, le tout nouveau président de ladite section, Madou Diarra, à la PA R Daouda SANGARE* tête d’un bureau de 120 membres, a rappelé que le parti MPM se porte bien dans la région. Allant plus loin, son vice-président, Bamoussa Touré, a estimé que le parti sera la première force politique à Ségou aux élections générales à venir.

» Le travail de la coordination nous a permis d’être dans les 30 communes, d’avoir l’adhésion de 92 conseillers parmi lesquels 2 maires titulaires et plus d’une dizaine de maires signataires « , a-t-il martelé. Et d’ajouter :  » ces victoires ont été possibles grâce à la détermination des militants du parti, car ils n’ont jamais renoncé à l’idéal du parti qui est de faire la politique autrement et objectivement « .

Dans la même veine, le président du parti MPM, Hadi Niangadou, a expliqué que faire la politique autrement c’est de s’impliquer davantage pour le développement local dans la cohésion et dans l’entente.

» Filles et fils du Mali, donnons-nous la main pour sortir le Mali de l’impasse, car, aucun sacrifice n’est de trop pour notre chère patrie « , a-til sollicité. C’est dans cette logique qu’il a remercié ses militants pour leur participation et leurs contributions de qualité au  » Dialogue National Inclusif  » tenu du 14 au 22 décembre dernier à Bamako.

Selon l’honorable Hadi Niangadou, ces assisses ont permis aux Maliens de s’exprimer, de s’accepter et de s’entendre sur l’essentiel. C’est pourquoi, il a profité de l’occasion pour remercier le président de la République, IBK, pour avoir donné cette occasion aux Maliens. Aussi, il a salué l’ex-président de la République, Amadou Toumani Touré dit ATT et le Pr Dioncoumda Traoré pour leurs implications personnelles dans l’organisation et la réussite dudit Dialogue.

Pour conclure, le président du parti s’est prononcé sur le statut des chefs de villages et de quartiers,  » nous devons donner un statut particulier aux chefs de villages et de quartiers pour leur implication dans la gestion du pays et le développement du Mali « . Notons que l’occasion a été bonne pour le président du parti, Hadi Niangadou et sa délégation de rendre une visite de courtoisie aux notabilités de Ségou, aux fins de conseils et de prières pour le Mali.

Daouda SANGARE

*Envoyé Spécial à Ségou

Source: l’Indépendant