Législatives 2013 et majorité gouvernementale : Le Mouvement Sabati travaillera pour IBK

Après leur démonstration aux élections présidentielles de  2013 pour la victoire de Ibrahim Boubacar Kéita, les membres de l’association religieuse, le  Mouvement Sabati 2012, ont organisé, le samedi dernier au centre Al Moustada Alfarouk ONG, une journée de réflexion pour accompagner IBK dans la réussite de son quinquennat. La réunion était présidée par  l’Imam Mahmoud Dicko, président du Haut Conseil Islamique du Mali (HCIM), sur le thème : « Quel député pour un Mali nouveau ? ».

 sabati 2012 boubacar moussa bah mali legislative

Moussa Bah

L’objectif était d’informer les responsables du Mouvement Sabati sur le rôle, l’importance de la fonction de députés du parlement et de la majorité parlementaire comme soutien de l’action gouvernementale.

Dans son discours de bienvenue, l’imam Mahmoud Dicko a exhorté les uns et les autres au changement pour le nouveau Mali.

 

 

Selon Moussa Boubacar Bah, président du Mouvement Sabati 2012, l’objectif de  cette journée, il était nécessaire  d’outiller les responsables du mouvement sur les dispositions de la loi électorale, relatives aux élections législatives. Pour lui, les gens ne connaissent pas les rôles des députes. Il a précisé  que son regroupement choisira des députés pour IBK et non pour le RPM, son parti. Ce faisant, lors des législatives, le mouvement Sabati accordera son soutien à tous les prétendants à l’hémicycle soutenant les idéaux du président IBK, exceptés les candidats des formations politiques de l’opposition.

 

 

Les participants se sont également partagé un document du bureau national du Mouvement Sabati, relatif à la participation aux élections législatives avortées de 2012. Ils ont eu à s’imprégner des dispositions de la  loi électorale relatives aux élections législatives.

 

Notons que plus d’une centaine de participants venus des différentes sections du Mouvement Sabati ont pris part à cette rencontre.

Lassana

SOURCE: Le Guido

Vous allez aimer lire ces articles

L’Urd prête à apporter une contribution «politique sincère» à la Transition

Union pour la République et la Démocratie : Quand le choix du candidat à la présidence devient l’enjeu de la réconciliation

Sommet ordinaire de la CEDEAO : La menace brandie à Abuja ne peut que retarder la libération des mercenaires ivoiriens

No Comments Yet

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct