L’inspecteur de l’enseignement fondamental à la retraite, Mahamadou Karamoko Diallo : » La grève des 21 et 22 août derniers démontre que le gouvernement n’a pas fait du dialogue social sa priorité «

L’inspecteur de l’enseignement fondamental à la retraite, Mahamadou Karamoko Diallo, dans un entretien qu’il nous accordé à notre rédaction, a déclaré que la grève générale des 21 et 22 août derniers est la conséquence de l’absence d’un dialogue social entre le gouvernement et les partenaires sociaux. Par ailleurs il a demandé au président de la République de prendre en compte la contribution des anciens pour bâtir un Mali nouveau.

ibrahim boubacar keita ibk president malien yacouba katile secretaire general untm mahouloud ben kattra reunion conference

 

La grève générale de la centrale syndicale de l’union nationale des travailleurs du Mali (UNTM) qui a paralysé l’administration publique et privée les 21 et 22 août derniers est la conséquence de l’échec du dialogue social entre le gouvernement et les travailleurs. C’est l’avis de Mahamadou Karamoko Diallo  enseignant à la retraite. Celui-ci a affirmé que les différents gouvernements du président de la République, Ibrahim Boubacar Keïta n’ont pas pris en compte la contribution des anciens. L’ancien inspecteur de l’enseignement fondamental a dit qu’à travers une correspondance qu’il a adressée au premier ministre Oumar Tatam Ly en date du 16 septembre 2013, il a fait des recommandations qui n’ont pas été prises en compte.
« Dès la mise en place du gouvernement, j’ai adressé une correspondance au premier ministre Oumar Tatam Ly. Dans cette correspondance, j’ai  fais des propositions que je considère comme la priorité pour sortir notre pays de la crise et bâtir un Mali nouveau « , a déclaré l’enseignant.
Il s’agit de la réconciliation entre les communautés du nord du Mali, l’assainissement de l’administration publique pour lutter contre la corruption, préserver la justice et l’équité, mettre en place un cadre permanent de négociations avec les partenaires sociaux, sauvegarder les mœurs et valeurs sociétales du Mali.  S’y ajoutent  la révision du système de décentralisation pour son amélioration en l’adaptant aux réalités nouvelles et sauvegarder l’unité et l’intégrité territoriale  ainsi que la sécurité du pays en dotant les forces armées et de sécurité des moyens nécessaires à l’accomplissement de leur mission, entre autres.
De l’avis de Mahamadou Karamoko Diallo, les différents gouvernements du président, Ibrahim Boubacar Keïta n’ont pas pris en compte ces recommandations. Pire, selon lui, l’actuel premier ministre pense que le dialogue social, se limite à des tournées interminables. Dans lesquelles les fonds du contribuable sont utilisés sans que les problèmes de celui-ci soient pris en compte. Il a exhorté le président IBK à renouer avec les partenaires sociaux pour trouver une solution au problème social.  » Personnellement, j’ai été syndicaliste. Je sais que le syndicat est sensible aux difficultés que le pays traverse. La grève des 21 et 22 août derniers démontre que le gouvernement n’a pas fait du dialogue social sa priorité « , a dit l’ancien syndicaliste.
Pour lui, les autorités du Mali ne prennent pas en compte la contribution des anciens.  » Pour preuve, j’ai adressé plusieurs correspondances aux différents gouvernements, même à l’ORTM. Toutes ces contributions ne visent qu’à améliorer la gouvernance. J’ai  le regret de vous dire qu’aucune réponse n’a été donnée à mes correspondances. Pour éviter ces genres de situation, on doit confier cette tâche à certains conseillers « , a conclu  l’inspecteur Mahamadou Karamoko Diallo.
Boubacar  PAITAO

 

SOURCE: L’Indépendant

Vous allez aimer lire ces articles

Mali : retour du Premier ministre Choguel Maïga après 4 mois d’absence

Dans le cadre de la revue stratégique voulue par le Conseil de Sécurité des Nations Unies en vue de procéder à un examen interne de la Mission Multidimensionnelle intégrée des Nations Unies pour la Stabilisation au Mali (MINUSMA), le Secrétaire Général Adjoint des Nations Unies, Chef des Opérations de Paix, Monsieur Jean-Pierre LACROIX a été reçu en audience, par le Ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, Son Excellence Monsieur Abdoulaye DIOP

Convergence de vue entre le Mali et l’ONU, selon Jean-Pierre Lacroix

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct