C’est dans une ambiance des grands jours que le ministre de la Jeunesse et de la construction citoyenne, Amadou KOÏTA, a procédé, hier dimanche, au lancement des travaux de construction de la Maison des jeunes de Massigui. D’un montant de 298 965 810 F CFA, sur une superficie de 2 hectares sis à Kôkô en direction de Koumantou, la réalisation de cette infrastructure est entièrement financée sur budget national.

La cérémonie officielle a eu lieu, hier matin, sur la place publique de Massigui, devant les locaux du sous-préfet, en présence des autorités politiques et administratives du cercle de Dioïla ; des représentants autorités coutumières et traditionnelles de la localité ; des Organisation de la société civile et autre association de jeunes.
L’éclat de cette cérémonie était a été rehaussé la présence d’une forte délégation de l’Assemblée nationale conduite par l’honorable, Mamadou DIARRASSOUBA, élu de la localité.
Dans son mot de bienvenue, l’édile de la ville de Massigui, Bafotigui COULIBALY, a souligné une journée mémorable pour les 68 694 âmes que compte sa commune.
Il a souhaité que les travaux de ce foyer qui sera le lieu d’hébergement, de divertissement, de jeux et de réunion soit accéléré au grand bonheur de la jeunesse de cette localité bien souvent désœuvrée.
Au-delà du foyer, les jeunes de Massigui, a fait savoir le maire, comptent sur le département de la jeunesse pour la construction d’un complexe sportif ainsi que la création d’emplois.
Avant de terminer, il a tenu à remercier l’honorable DIARRASSOUBA pour son combat en faveur du cercle de Dioïla.
De son côté, l’honorable député Mamadou DIARRASSOUBA, a invité la jeunesse de Massigui à la cohésion. Il a sollicité le ministre KOÏTA à plaider aux côtés de ses collègues du gouvernement afin que les études la route Dioïla-Massigui soient accélérées pour un désenclavement rapide de la zone.
Ainsi, il a invité les populations de Massigui à aider l’entreprise dans la réalisation des travaux.
Il s’est fait l’avocat de la jeunesse de cette localité qui, en plus de la Maison des jeunes réclame un lycée.
Avant de donner le premier coup de lame du joyau, le ministre a souligné que la réalisation de cette infrastructure s’inscrivait dans le cadre de la Politique nationale de promotion de la jeunesse confiée à son département.
La réalisation de ces infrastructures, a-t-il expliqué, contribue à améliorer les conditions de travail, de séjour et de rencontre des jeunes et intervenants de jeunesse. De même, a-t-il fait savoir, cette maison des jeunes participe à la consolidation de la paix et de l’unité en milieu jeunes.
Par ailleurs, il indiqué que la construction de cette maison des jeunes est conforme au programme d’urgence sociales du président de la république, Ibrahim Boubacar KEÏTA, qui consiste à atténuer la souffrance des populations par le développement des services sociaux de base.
Avant de terminer, il a invité les bénéficiaires à bien protéger le futur joyau.
Il a aussi tenu à remercier l’honorable DIARASSOUBA qui est à l’origine de ce projet.

Par Abdoulaye OUATTARA, Envoyé Spécial

 

Source: info-matin