Mali : plusieurs plateformes politiques annoncent leur union

Plusieurs plateformes politiques maliennes ont annoncé, samedi leur union, pour sauver le le Mali du “naufrage”, a-t-on appris d’un communiqué conjoint.

Il s’agit de la plateforme “Unis Pour le Mali”, du “Cadre d’échanges des regroupements et partis politiques pour une Transition Réussie”, des “Forces Patriotiques et Progressistes – Faso Koumabo Ton”, de la plateforme “Cœur pour la Nation” et du “Parti pour la renaissance nationale” (Parena).

Ils ont, en outre, dénoncé la situation sécuritaire, l’obstination du gouvernement à organiser des assises nationales avant d’établir un chronogramme électoral, la cherté de la vie, la crise des enseignants et l’injustice sociale et l’impasse dans laquelle, par conséquent, le pays se retrouve.

« Face à la gravité de la situation actuelle, nous décidons de nous unir pour sauver le Mali. Nous appelons l’ensemble des Forces Vives et des patriotes convaincus à nous rejoindre pour sauver le bateau “Mali” du naufrage », indique le communiqué conjoint.

Les plateformes ont, en outre, inivité, le président de la Transition, le Colonel Assimi Goïta, à prendre les mesures qui s’imposent avant d’appeler les forces vives de la Nation à leur rejointe pour sauver disent-elles le bateau ”Mali” du naufrage.

« Nous appelons l’ensemble des Forces Vives et des patriotes convaincus à nous rejoindre pour sauver le bateau “Mali” du naufrage. Enfin, nous invitons le Président de la Transition, garant de l’unité nationale, à reprendre en main la situation en prenant les mesures qui s’imposent », conclut le communiqué conjoint.

Pour rappel, le cadre d’échanges des partis et regroupements politiques pour une transition réussie a réaffirmé, le 19 novembre courant, après sa rencontre le président de la transition, sa non participation aux assises nationales de la Refondation.

Le cadre a, par ailleurs, appelé le chef de l’Etat à veiller au respect du délai de la transition et à l’organisation d’élections libres, transparentes et crédibles à la date préablement établie pour un retour rapide à l’ordre constitutionnel normal.

En outre, le Président de la Transition, le Colonel Assimi Goïta, invite, ce lundi 29 novembre, les responsables de partis politiques, à une séance d’échange dans le cadre de l’organisation des assises nationales.

 

Source: AA / Bamako / Amarana Maiga

 

Vous allez aimer lire ces articles

Médiateur de la République : Quand Mme Aminata Mallé redonne l’espoir aux usagers désespérés du service public

Rapport annuel 2021 du médiateur de la République : 3567 personnes accueillies pour réclamations et demandes d’interpellation et 191 dossiers traités

Situation des droits de l’homme au Mali du 1er janvier au 30 juin : 1304 violations et atteintes enregistrées, soit une augmentation de 47,17 %

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct