Mali : Special 26 mars retenons ceux-ci :

1_ Après avoir eu la chance de servir son pays à un niveau plus élevé la sagesse nous recommande de se taire quand on a pas de bilan à présenter et surtout lorsque ce pays se trouve à terre comme c’est le cas au Mali.

2_ la plus grande détresse est de se venter d’une démocratie qui fait la promotion de l’injustice sociale et qui détruit au passage le système éducatif, le système judiciaire, le système sanitaire et le système sécuritaire.
3_ La sorcellerie est de se taper la poitrine au nom d’une démocratie qui maintient la presse dans le misérabilisme et la précarité journaliste et qui créée des universités inappropriées en déphasage avec le marché de l’emploi.
4_ lorsque la pratique démocratique commence par le clientélisme en passant par la criminalisation de l’Etat pour finir à l’effondrement de ce même pays en enregistrant deux coups d’Etat il y a lieu d’apporter une nouvelle touche à cette démocratie.
5 _ Il est à reconnaître que le Mali n’a connu que 14 mois de démocratie dont les résultats positifs ont été mis dans la poubelle .
Je prie pour le repos en paix des martyrs de 1991 et ceux des 10,11 et 12 juillet 2020 ainsi que nos braves soldats tombés sur le champ de l’honneur.
Il est important de savoir qu’il n’y a pas une démocratie mais des démocraties.
Aboubacar sidick Fomba président du parti ADEPM.
Source: Bamada.Net

Vous allez aimer lire ces articles

Koro : Le village de Bamba a été pris d’assaut par des terroristes

Un camion de transport s’est renversé sur la RN6!

Fin de la mission de la CEDEAO pour l’évaluation de la Transition au Mali: Le M5-RFP invité à éviter » les positions extrêmes » et le gouvernement encouragé à » plus d’inclusivité » à l’échelle du COS

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct