Méga meeting présidentiel : Une démonstration de force de Jeamille Bittar

C’est dans une ambiance de grands jours que le candidat de l’Union des mouvements et alliances pour le Mali (Umam) a animé un géant meeting le dimanche dernier, 21 juillet 2013, au Stade omnisports Modibo Kéïta de Bamako. C’était en présence de certaines imminentes personnalités, notamment du monde des affaires. Une occasion pour Jeamille Bittar de présenter au public bamakois son projet de société.jeamille bittar

Jeamille Bittar

«Cela fait bien des années que je parcours attentivement le Mali et des pays à forte concentration des Maliens de la diaspora pour rencontrer mes concitoyens, pour mieux les écouter, les observer et surtout pour mesurer l’ampleur de leurs préoccupations et de leurs attentes. J’ai recueilli les complaintes des Maliens de l’extérieur qui souffrent pour venir en aide à leurs parents restés au Mali», a introduit le président de l’Umam dès l’entame de son discours.

L’on retiendra de son projet de société que Jeamille Bittar s’axe sur le renforcement de la paix et de la cohésion sociale, tout en affirmant l’autorité de l’Etat ; sur la refonte et le renforcement des différents programmes de bonne gouvernance et de développement institutionnel ; sur l’accélération du processus de décentralisation. Il compte travailler dans le sens de la refondation de nos forces armées et de sécurité et leur ancrage dans le concept Armée-Nation ; pour la valorisation de la fonction militaire et de sécurité par leur statut, leur formation, l’amélioration de leurs conditions de vie ; pour le renforcement de leurs capacités d’intervention.

Par ailleurs, Bittar prendra des mesures en faveur d’une justice indépendante. Il élaborera un Programme national de lutte contre la corruption, la délinquance financière. En matière de sécurité routière, il entreprendra des reformes drastiques ; maintiendra le ministère chargé du culte pour veiller au renforcement du dialogue interreligieux ; développera le secteur de l’industrie et du commerce, tout en promouvant l’entreprenariat féminin ; la bonification de la retraite par une augmentation des retraites ; la mise en œuvre d’un Programme national d’appui aux personnes handicapées ; la mise en place d’un nouveau modèle agricole soutenu par des technologies modernes ; le lancement d’une vraie politique pastorale ; la mise en place d’un Fonds spécial destiné aux infrastructures de base du monde rural.

En outre, le candidat Bittar recrutera 3.500 enseignants pour atteindre le ratio élève-maître de 40/1 en conformité avec les objectifs de l’Education pour tous ; favorisera l’émergence d’un nouveau type de citoyen malien ; créera 750.000 emplois sur 5 ans ; formera 500.000 commerçants détaillants en comptabilité simplifiée.

Les domaines de la santé, de l’artisanat, du secteur minier, hôtelier, touristique, des Btp de l’industrie et du commerce, la modernisation des aéroports secondaires, la politique de la promotion des jeunes et des femmes, l’indépendance réelle des médias… Voilà autant de défis que le candidat Jeamille Bittar compte relever, s’il est élu président de la République du Mali. Et pour réaliser toutes ses ambitions pour notre pays, il lui faut les suffrages des Maliennes et des Maliens tant de l’intérieur que de l’extérieur de la Nation.

E. BRUNO

Vous allez aimer lire ces articles

Maitre Kassoum Tapo sur le décès du président: « Le Mali et l’Afrique perdent un Grand Fils » ‘apprends avec une infinie tristesse le décès du Président Ibrahim Boubacar Keita.

A la suite de ses commentaires sur les sanctions de la CEDEAO, Etienne Fakaba Sissoko interpellé par le 5è Arrondissement

Choguel Maïga : “Aujourd’hui, on est devenu la risée des pays de la sous-région et du monde “

No Comments Yet

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct