Mise en place du conseil national de la transition: La CMAS de l’imam Dicko décide d’y siéger, occasionnant la démission de trois de ses leaders

Prenant à contrepied la directive du M5-RFP, la Coordination des Mouvements, Associations et Sympathisants (CMAS) de l’imam Mahmoud Dicko annonce sa décision de siéger au sein du futur Conseil National de la Transition. Cette décision, prise à l’issue d’une réunion et dévoilée par Issa Kaou N’Djim, crée des remous au sein de ce regroupement qui s’est retiré du M5-RFP après la chute du régime d’IBK.

 

Alors que la classe politique, dans sa grande majorité, rejette la clé de répartition et les modalités de désignation des membres du CNT, la CMAS, l’un des regroupements fondateurs du M5- RFP, a pris la décision de participer à ce dernier organe de la transition à mettre en place. Son coordinateur Issa Kaou N’Djim justifie cette posture par la volonté de son mouvement  » de soutenir les autorités de la Transition « .

Selon lui, la clé de répartition des membres du CNT prend en compte  » toutes les composantes de la nation « . Toute chose qui, précise-t-il,  » n’arrange pas les politiciens de mars 1991 qui veulent faire du CNT le fief des hommes politiques « . Lesquels, à l’en croire,  » veulent faire une coalition négative  » contre les autorités en place.

Cette décision de la CMAS, qui est loin de faire l’unanimité en son sein, a créé un malaise et la frustration chez certains de ses responsables. Trois de ses leaders proches du M5- RFP et de l’imam Dicko ont, en effet, claqué la porte entre mardi et mercredi. Il s’agit de l’imam Oumarou Diarra, Ahmadou N’Dounga Maïga (les deux avaient remplacé Issa Kaou N’Djim au sein du comité stratégique du M5-RFP) et Oumar Baber Dicko. Le premier, une figure importante de la Coordination, était le Chargé des affaires religieuses. Le second et le dernier étaient respectivement Chargé de Communication de la CMAS et Chargé des relations religieuses d’un bureau communal.

. La CMAS se fissure

» Mes principes ne vont plus avec la méthode d’évolution de la CMAS  » a confié, hier à L’Indépendant, Ahmadou N’Dounga Maïga, qui dit se mettre désormais  » exclusivement au service de l’imam Dicko pour la recherche de la paix entre les Maliens « . L’imam Oumarou Diarra, dans sa lettre de démission, affirme qu’il  » démissionne pour des motifs connus de tous « . Il dit n’avoir  » plus la force et la foi nécessaires pour garder le cap « .

Cet ancien candidat à la députation reste, toutefois, dans le M5-RFP même si certaines sources font état de sa volonté de créer un autre mouvement. Ces démissions prouvent à suffisance que la CMAS se fissure à cause des prises de positions de son Coordinateur et du silence de son parrain, l’imam Mahmoud Dicko. Au-delà de siéger au sein du CNT, Issa Kaou N’Djim se dit prêt à soutenir la candidature du Colonel Malick Diaw pour la présidence de cet organe législatif, qui comportera au moins 22 miliaires en son sein.

Demande de signature d’un accord entre M5-RFP et la Junte

Le M5-RFP, au sein duquel la CMAS avait combattu IBK, se déclare, par contre, opposé à  » toute militarisation de la transition « . Il exige, à cet effet, l’abrogation des décrets de Bah N’Daw afin de prendre en compte ses préoccupations. Elles se rapportent à l’attribution au mouvement de  » la présidence du CNT et du quart des membres « , soit 30 sièges au lieu des 8 octroyés par Bah N’Daw. La coalition de contestation propose, en outre, au Colonel Assimi Goïta la signature d’  » un accord de collaboration clair et sincère pour réussir une transition de rupture et de refondation d’un Mali nouveau en lieu et place de la transition de continuité en cours « . Le divorce entre Issa Kaou N’Djim et le comité stratégique du M5 est plus que jamais consommé.

Moussa Sayon CAMARA

Source : l’Indépendant

Vous allez aimer lire ces articles

Relance du processus de paix: Une importante délégation ministérielle attendue aujourd’hui à Kidal

Covid-19, rentrée scolaire et front social : Les éclairages du gouvernement

Rentrée scolaire : La Chine offre des fournitures scolaires aux élèves

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct