Moctar Ouane, ancien Ministre ressortissant de Bandiagara

Moctar Ouane ancien ministre affaires étrangères

« Je me réjouis beaucoup de ma présence  aujourd’hui à Bandiagara  qui pour moi revêt une triple dimension. D’abord, une dimension politique, parce que ce que nous avons vu aujourd’hui à travers la cérémonie d’inauguration de plusieurs infrastructures de tous ordres: scolaire, économique, social…traduit un acte citoyen. Un ressortissant du pays qui, de lui-même, décide en philanthrope de construire des infrastructures sanitaires, scolaires, économiques, je crois que c’est un geste très fort venant d’un enfant du pays et cet acte montre qu’il a la fois dans le devenir du terroir. C’est une grande leçon que je retiens à savoir ce que peut une volonté lorsqu’elle est soutenue par une fois inébranlable, la détermination. Pour cela, je crois qu’il faut saluer cette action de Nantoume d’avoir réalisé des infrastructures de divers ordres, c’est vraiment un acte de fois, un acte citoyen que je voudrais saluer ici, mais c’est aussi une dimension économique, parce que Nantoumé avec tous ce qu’on a vu aujourd’hui contribue à faire renaitre Bandiagara et au-delà, le cercle de Bandiagara à travers les infrastructures réalisées entre autres les routes, les ponts, les écoles.Je pense que tout cela contribuera précisément à redonner vie à Bandiagara et donc à aider les populations notamment à travers la réalisation du barrage sur la route de Kama. Mais au-delà de tout cela, je crois qu’il y a une troisième dimension qui est sociale. Parce que ce qu’il a fait, permettra aux populations de Bandiagara de se retrouver , de créer une certaine cohésion entre les populations, car à Bandiagara, vous avez les dogons, les Toucouleurs, les Peulh, les Mossi, les Bobo, des Haoussa…je pense que ces actions favoriseront à coup sûr la cohésion sociale à Bandiagara… »

 

 

Source: L’Express de Bamako

Vous allez aimer lire ces articles

Mali : 7 ans après la signature de l’Accord d’Alger, les lignes peinent à bouger

Coup dur pour Macron : le Mali se retire du G5 Sahel mise en place par la France pour lutter contre le terrorisme en Afrique

Le Mali quitte le G5 Sahel, « instrumentalisé par l’extérieur »

No Comments Yet

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct