C’est dans le cadre d’une série de conférences initiées par les jeunes du parti du Mouvement pour un destin commun, dans l’optique de faire revivre l’histoire du Mandé, du Karta,  du Khasso

Les jeunes du  bureau national du parti du Mouvement pour un destin commun (MODEC), ont organisé le samedi 12 mai dernier, à la Maison du partenariat de Bamako, une conférence sur le thème : «  l’histoire du royaume du Khasso ». C’est une série de conférences que les jeunes du MODEC entendent organiser pour revisiter l’histoire du Mandé, du Karta, du Royaume Bambara de Ségou, du royaume du Khasso entre autres.

La conférence de samedi était animée par le vice-président du parti, Samba Lamine Sow. C’était en présence de plusieurs cadres du  MODEC, dont le président fondateur, l’ancien  ministre de la Promotion de l’Investissement et du Secteur privé, Konimba Sidibé et le président des jeunes, Mamady Kaman Kanté.

Dans son introduction, le président des jeunes du parti, a déploré qu’après plus de 50 ans d’indépendance, les Maliennes et Maliens assistent toujours impuissants, au phénomène ravageur de la perte des valeurs, de l’incivisme, du manque de patriotisme, du manque de respect pour le bien public avec comme conséquences néfastes, la dépravation des mœurs, de la qualité des ressources humaines et de l’homme tout court. Toutefois, selon Mamady Kaman Kanté, l’enjeu demeure le Mali.  Pour trouver une solution idoine à cela, il a expliqué que les actions des jeunes de son parti s’inscrivent dans cette dynamique, afin de relever le défi de la méconnaissance de l’histoire du pays par le peuple malien en général et la jeunesse en particulier. Selon lui, « pour relever ce défi, nous devons apprendre à nous connaitre nous-mêmes. Seul bien est la connaissance et seul mal est l’ignorance ». « L’objectif est de travailler pour faire sortir le Mali de cette situation qui n’a que trop duré », a-t-il dit.

Dans un langage clair et précis, le conférencier du jour a expliqué de long à large l’histoire du royaume du Khasso dans son contexte passé et actuel. Dans son exposé, Samba lamine Sow a fait l’historique de la région de Kayes, qui est composée de plusieurs ethnies dont : les Malinkés, les Soninkés, les Peulhs et les Khassonkés. Il a également situé la région du Khasso dans son contexte géographique. Selon le conférencier, le Khasso est une région qui regorge d’énormes potentialités économiques et qui est très riche en histoire. Sur son plan géographique, le Khasso est une  région très attirante par ses ressources naturelles tel que les montagnes, les fleuves, a fait savoir le conférencier.

Du point de vue de l’histoire, le conférencier a noté que la contribution du Khasso dans l’histoire du Mali est très significative en matière de culture, de nourriture, de danse, de chants entre autres. Et sur le plan de guerre, la contribution des braves hommes du Khasso contre la pénétration coloniale. Le conférencier a cité l’exemple, notamment sur la célèbre bataille de Logo Sabouciré livrée le 22 septembre 1878 aux colonisateurs français.

AMT

 

22 Septembre