Modibo Sidibé : Mon projet » Mali horizon 2030 «

Chères jeunes concitoyennes, chers jeunes concitoyens,

Si j’ai intitulé mon projet  » Mali horizon 2030 « , c’est en pensant à vous. En 2030, ce n’est pas moi, c’est vous qui serez aux commandes de notre pays, vous qui en produirez les richesses, vous qui en transmettrez les valeurs, vous qui en inventerez le nouveau visage. Il y a un paradoxe malien. Ces vingt dernières années, nous avons connu des avancées indéniables : la multiplication des routes, les Centres de santé communautaires, le triplement du taux de scolarité, la production de riz augmentée de moitié, les aménagements hydroagricoles, la capacité énergétique, les infrastructures de télécommunication… Pourquoi n’en serions-nous pas fiers ? Moi, en tout cas, j’en suis fier pour le peuple du Mali, le vrai artisan de ces succès. Fier pour sa jeunesse qui en a été le moteur.

modibo sidibe fare president koulouba discours candidat campagne BANAMBA 7 VILLAGES

Mais en même temps, nous n’avons pas su mettre en place le jeu collectif qui aurait permis aux innombrables talents que recèle notre pays de joindre leurs forces et de le rendre invulnérable. Nous avons trop souvent joué le  » chacun pour soi « . La corruption, c’est  » le chacun pour soi « . La tricherie, c’est le  » chacun pour soi « . La nyengoya, c’est le  » chacun pour soi « . Par manque de confiance en nous-mêmes, par manque de confiance entre nous, par manque de confiance dans nos institutions, notre pays s’est fragilisé jusqu’à trébucher. Parmi les gâchis que nous devons au «  chacun pour soi  », il y a les entraves trop souvent placées devant les projets et l’énergie de la jeunesse. Chaque fois qu’un projet est étouffé, chaque fois qu’un talent est découragé, c’est tout le pays qui y perd. Dans la société de confiance que j’appelle de mes vœux, les générations se tendront la main et travailleront ensemble pour le bien de tous. C’est le sens du slogan de cette campagne : Ensemble, an ka wuli !

on présente parfois la jeunesse comme une menace, certains disent  » une bombe à retardement « . Je crois le contraire. Deux millions de jeunes, c’est deux millions d’opportunités de création de richesses et d’emplois, deux millions de concitoyens pleins de créativité, d’appétit de la vie, d’ouverture à la modernité. Le téléphone devenu commun jusque dans les plus petits villages, internet qui se répand, la télévision qui ouvre une fenêtre sur la planète ont profondément changé votre rapport au monde. Une jeune artiste exprime sa vision du Mali à travers une chanson, et immédiatement internet transporte son message aux quatre coins de la terre. Un jeune cultivateur cherche à améliorer sa productivité et la télévision lui donne l’exemple de réussites agricoles venues d’ailleurs. Une étudiante prépare son mémoire et elle peut désormais glaner en direct une multitude d’informations utiles. Un jeune soldat s’engage pour la patrie, il le fait en connaissance de cause parce que la démocratie et les moyens modernes d’information lui ont permis de comprendre le sens de son engagement. Ça, ce ne sont pas des menaces, ce ne sont pas des bombes à retardement, ce sont des promesses de vitalité pour notre Mali, des promesses de développement et d’avenir

Disons les choses clairement. Notre Etat, nos institutions, notre économie, notre vie intellectuelle ne sont pas encore à la hauteur de ces promesses. C’est pourquoi je veux engager le pays dans une transition historique, que je juge d’une aussi grande importance que notre accession à la souveraineté il y a un demi-siècle, transition qui est l’âme de mon projet  » Mali horizon 2030 « .

Transition institutionnelle et démocratique vers un Etat fort, juste, intègre, un Etat qui ne démissionne pas devant ses responsabilités.

Transition sociale, sanitaire, éducative vers un Mali où nos besoins fondamentaux d’hommes et de femmes du XXIe siècle seront solidairement satisfaits.

Transition économique non pas vers la simple autosuffisance, mais pour faire de notre Mali une puissance régionale dans les domaines où il a des atouts encore mal exploités.

Transition culturelle pour que nos racines donne des fruits nouveaux, qu’ils alimentent nos esprits et notre imaginaire et que l’arbre porte haut le rayonnement du Mali.

Transition générationnelle enfin et surtout, pour qu’à tous les niveaux de responsabilité, la créativité de la jeunesse soit mise au service de la patrie.

Je sais que beaucoup de nos concitoyens, dont sans doute certains d’entre vous, se méfient des belles paroles. C’est pourquoi j’ai voulu, dans cette petite brochure, vous écrire noir sur blanc quinze engagements précis pour la jeunesse et l’éducation. Tous portent sur les conditions qui permettront dans le concret votre prise de responsabilité : acquisition des connaissances, accès à la vie active et à l’emploi, exercice d’une citoyenneté active et responsable. Je compte sur votre intelligence et votre imagination pour les améliorer. Je compte sur votre vigilance pour que ces engagements soient correctement mis en œuvre. Vous pouvez compter sur moi pour que sans délai et à tous les niveaux la jeunesse soit investie des responsabilités qu’elle mérite. Ma plus grande fierté sera de vous remettre le flambeau.

 

Et si je suis élu président de la République, pour que ces paroles ne restent pas lettre morte, je prends l’engagement d’organiser périodiquement un forum comme celui-ci où nous pourrons dialoguer en direct et faire le point sur l’avancement du projet pour lequel le peuple aura voté.

Ensemble, an ka wuli !

Vous allez aimer lire ces articles

La Russie assure continuer « à fournir aux autorités légitimes du Mali une assistance multiforme dans la lutte contre les terroristes »

49 militaires ivoiriens arrêtés au Mali: Macky Sall engage une médiation entre Bamako et Abidjan

Le Sénégal appelle à soutenir le Mali dans sa lutte contre le terrorisme

No Comments Yet

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct