Suite aux attaques contre les camps de Mondoro et Boulkessi qui ont coûté la vie et plusieurs militaires maliens, l’ex- général Moussa Sinko Coulibaly a demandé hier, mercredi 2 octobre 2019, sur son compte Twitter le départ du président de la République Ibrahim Boubacar Keita.

« Il est impérieux de mettre fin à ce régime incompétent pour abréger la souffrance du peuple », a-t-il écrit sur son compte Twitter. Il ne s’est pas limité à cette publication. Dans une autre publication, l’ancien directeur de l’école de Maintien de la paix dément la montée en puissance de l’armée. « Cette attaque confirme que la montée en puissance de l’armée malienne n’est qu’un grotesque mensonge d’Etat masquant une incapacité notoire du régime à restaurer l’appareil de sécuritaire », a ton lu toujours sur son compte Twitter.

A titre de rappel, Moussa Sinko Coulibaly a démissionné de l’armée le vendredi 1er décembre 2017. En 2018, il était candidat à l’élection présidentielle. Moussa Sinko Coulibaly fait partie des Maliens qui demandent constamment le départ d’IBK du pouvoir.

Boureima Guindo

Source: lepays