Retranchés à l’hôtel Olympe, les Tisserands ont définitivement tranché le cas de la section V où les hommes du vice-président de l’AN, Moussa Timbiné, auront longtemps croisé le fer avec ceux du président du RPM, Bocari Tréta. La section a finalement changé de tête avec le choix du député Moussa Timbiné comme Secrétaire Général.

C’était au cours d’une conférence où les secousses habituelles ont été habilement évitées au par les protagonistes de la crise en Commune 5. Alors qu’on présageait une foire d’empoignades entre le maire Amadou Ouattara et l’honorable Timbiné , le pire a été évité.  C’est ainsi que la figure de proue des jeunes du parti est devenue le choix final des militants de son bastion électoral. Tout d’abord, l’assistance a laissé entendre au comité d’investiture qu’un travail a été abattu la veille. Ainsi un bureau consensuel a vu le jour avec pour leader Moussa Timbiné. Membre de droit du bureau sortant, il a salué le travail abattu par le maire Ouattara en ces termes : «Je suis ému de votre choix. Il n’y a pas de clans mais des militants du RPM en Commune 5. Ceux qui ont une valeur intrinsèque seront dans la section quitte à dépasser le total prévu par les textes comme l’a indiqué le BPN».

Durant les travaux, l’intéressé s’est montré peu visible préférant s’installer au fond de la salle dans une totale discrétion. La discipline aura donc prévalu car aucun propos désobligeant ni recours au vote n’a vu le jour. Ce qui a poussé Franakly Keita à saluer la bonne tenue de la conférence. Le conseiller de la présidence de la République a même indiqué au passage que la commune 5 reste la deuxième structure la mieux organisée du District. Le président de la fédération a enfin appelé Timbiné à redoubler d’effort à la veille d’importants scrutins.

En réponse à cette invité, le Deputé Moussa Timbiné a indiqué que des concertations verront le jour pour constituer le bureau et clore le renouvellement de certaines instances à la base. Place au concret pour le nouveau Secrétaire Général de la Section 5 du RPM qui s’organise pour le congrès prévu avant janvier.

Idrissa KEÏTA 

Source: Le Témoin