Première reunion du comité de pilotage du referendum et des élections : « Nul doute que nous relèverons tous les défis en adoptant les meilleures solutions que nous identifierons dans une synergie d’action de tous les acteurs du processus électoral

C’est par cette conviction forte que Me Moustapha Sidi Mahamane Cissé, président de l’AIGE (Autorité Indépendante de Gestion des Elections) installée officiellement le 10 janvier par le Président de la Transition, Chef de l’Etat, a conclu son intervention lors de la première réunion du comité de pilotage du référendum et des élections avant-hier, le lundi, 23 janvier 2023. Cette importante réunion s’est tenue sous la présidence de Monsieur le ministre d’Etat, ministre de l’Administration territoriale et de la Décentralisation, Porte-parole du gouvernement, Colonel Abdoulaye Maïga, dans la salle ‘’La Démocratie’’ au siège de l’AIGE.

Le président Cissé a d’emblée inscrit la tenue de la rencontre dans le cadre de la nécessaire collaboration entre le département de l’Administration territoriale et de la Décentralisation et les services de sa structure, nouvelle administration électorale d’apparition récente dans le cadre institutionnel du Mali, investie de prérogatives d’organisation et de gestion du référendum et des élections générales ainsi qu’il résulte de l’article 4 de la Loi électorale. Et de préciser qu’aux termes des dispositions de la même Loi électorale, l’AIGE partage avec le ministère de l’Administration territoriale et de la Décentralisation d’importantes prérogatives d’appui dans des domaines spécifiques clairement définis à l’article 5 de la Loi électorale. Me Moustapha S. M. Cissé retracera ensuite le chemin parcouru depuis, notamment les actions en cours pour le recrutement des chefs de département par voie d’appel à candidature et le déploiement prochain du personnel de l’ex-DGE (Délégation Générale aux Elections) aujourd’hui totalement absorbé par l’AIGE. Il tiendra ensuite à souligner que la mise à jour du fichier électoral est en cours et que son administration continue de réceptionner conséquemment les tableaux rectificatifs issus de la révision des listes électorales de 2022. Quant aux opérations de saisie, elles ont déjà débuté. « La réussite du référendum et des élections générales appelle sans nul doute à relever des défis dont, entre autres, le financement  à temps non seulement des dépenses de fonctionnement, mais aussi des dépenses relatives aux opérations référendaires et électorales, le tout dans un cadre d’étroite collaboration entre tous les acteurs impliqués dans le processus électoral », précisera Me Cissé, avant d’annoncer que dans les prochains jours, il sera procédé à la mise en place des cadres de concertation permanents avec l’administration, les partis politiques et la société civile sur toutes les questions et les préoccupations en lien avec le processus électoral. Pour lui, il est sans équivoque aucune que la réussite des prochains échanges doit être une œuvre collective avec toutes les parties prenantes au processus électoral. Et il demeure optimiste, tout en ne perdant pas de vue la spécificité même de ce qu’est une élection,  que la réussite de bonnes élections sera confronté à d’énormes défis, notamment de contrainte de temps, de sécurisation du territoire et bien d’autres questions en cours de traitement, dont l’utilisation de la carte d’identité biométrique, le vote des forces de défense et de sécurité et celui des déplacés.

Prenant la parole, le ministre d’Etat, ministre de l’Administration territoriale et de la Décentralisation, Colonel Abdoulaye Maïga, a d’abord tenu à saluer « l’engagement très remarquable de tous les collaborateurs du triumvirat, à savoir le ministère de l’Administration territoriale et de la Décentralisation,  le ministère de la Refondation de l’Etat et le ministère délégué auprès du Premier ministre chargé des Reformes politiques et institutionnelles, pour les efforts et les sacrifices consentis tout au long du processus de la mise en place du Collège de l’AIGE ». Tout en rappelant les missions dévolues à l’AIGE, le ministre d’Etat Maïga mettra l’action sur la nécessité qu’à l’instar des Cadres de concertation qui se tiennent avec les responsables des partis politiques et des organisations de la société civile, la rencontre du jour « constitue aussi  une occasion de poursuivre les échanges en vue de mieux relever les défis de l’organisation d’élections crédibles et transparentes ». Et de donner l’information que « Pour avoir une vision claire des prochaines étapes à venir, le ministère de l’Administration territoriale et de la Décentralisation, en collaboration avec le ministère de la Refondation de l’Etat et le ministre délégué auprès du Premier ministre, chargé des Reformes politiques et institutionnelles, à la suite des différentes rencontres initiées avec la classe politique, les organisations de la société civile et les partenaires techniques et financiers, a présenté au conseil des ministres du 29 juin 2022 le chronogramme du référendum et des élections générales ». Le Colonel Maïga a terminé son intervention en réitérant toute sa disponibilité et celle de ses collaborateurs en assurant qu’ils ne ménageront aucun effort, aucun sacrifice, pour jouer pleinement leur partition afin de mener la mission d’appui à l’AIGE qui leur a été confiée par la loi électorale.

Amadou N’Fa Diallo

Source : Le National

Vous allez aimer lire ces articles

La Russie continuera d’aider le Mali à améliorer les capacités de son armée, déclare Lavrov

Expulsion de Guillaume Ngefa : Le Haut-commissaire aux droits de l’homme de l’ONU appelle les autorités maliennes « à revenir sur leur décision »

Sommet Russie-Afrique : Assimi Goïta confirme sa présence à Saint-Pétersbourg, en juillet prochain

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct