Proclamation des résultats provisoires des élections législatives du 19 avril 202 : La presse privée renvoyée

Décidément au Mali, nos autorités ne reculent devant rien pour humilier la presse privée à chaque occasion. Pour preuve, hier après-midi, le département de l’Administration Territoriale avait convié les hommes de médias pour la couverture de l’évènement tant attendu par nos compatriotes ; Contre toute attente, les reporters de la presse privée ont été éconduit comme à la Cour Constitutionnelle avait elle aussi, agi pareillement. Que comprendre dans de tel comportement qui ternisse notre démocratie et tente de renforcer un régime qui glisse dangereusement sur un terrain dangereux ?

 

Et dire que ces mêmes autorités n’hésitent pas de recourir à nous presse privée pour les aider lorsqu’elles sont dans des difficultés.  A titre d’exemples, la couverture des élections législatives où  nous avons été méprisés, aucun budget digne de  notre rang n’a été voté, pire, pour le couvre-feu, nos confrères de l’ORTM sont privilégiés et nous devons nous contenter d’un Laissez-passer. Aussi, la couverture de la situation sécuritaire.

 

Maintenant, avec ce qui vient de se dérouler au département de l’Administration territoriale, la balle est dans notre camp pour nous assumer. Ce nos faitières qui sont interpelées en premier lieu.

Nous disons non au musèlement de la presse !

Non, à une dictature déguisée !

Cet acte de Boubacar Bah dit Bill est gravissime et doit être traité comme tel.

Attendons de voir !

Source : Mali Demain

Vous allez aimer lire ces articles

L’Adresse du chef de l’Etat, le Colonel Assimi GOITA, à la nation à l’occasion du 61ème anniversaire du 22 septembre

Les acteurs de l’humanitaire reçus à la Primature

URD : Abdrahamane Diarra clashe Me Demba

No Comments Yet

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct