C’est aujourd’hui à 14 heures que le retour du Chroniqueur Ras Bath au Mali est annoncé. Le CDR et la plateforme AN TE A BANNA sont à pied d’œuvre pour rendre l’accueil un succès. L’intéressé en question nous l’avons joint hier dans la soirée. Il nous a confirmés son retour et nous a rassurés que rien ne le déviera de sa trajectoire pour le Mali.tourne europe mohamed youssouf bathil journaliste rasbat france paris visite

« Monsieur le Journaliste, je vous confirme que je serai de retour au bercail jeudi 3 Août comme annoncé par le bureau national CDR. Beaucoup de choses se disent sur mon sujet, surtout les récents évènements avec la décision de justice. J’ai fait des sorties, mais c’est à mon retour qu’ils vont me sentir. Je suis légaliste et je n’ai pas peur de la justice.

Au nom de la Nation, tout doit se faire dans la légalité  et ceux qui refuseront ce principe, me trouveront sur leur chemin. Je rentre et aucune forme de pression  ne m’empêchera de dire la vérité pour le salut du Mali. On m’a poursuivi et condamné pour avoir dénoncé une injustice faite à nos frères et sœurs militaires engagés au front pour la défense de la patrie par leur hiérarchie couchés à Bamako sous les climatiseurs. Je le dis haut et fort et je maintiens même demain mes propos. S’ils prélèvent sur les primes des  militaires, que ceux-ci les dénoncent et refusent d’obéir les ordres… »

Ces propos viennent du porte-parole du CDR, Ras Bath que nous avons joints hier dans la soirée depuis l’Espagne. Ces paroles montrent à suffisance la détermination du Chroniqueur à suivre sa mission patriotique malgré les pressions émanant du régime qu’il reçoit en longueur de journée.

La condamnation de justice objet de débat est tombée en l’absence de Ras Bath qui est en tournée de 20 jours dans certains pays de l’union européenne sur invitation des CDR de ces pays hôtes.

Les avocats, le CDR, la plateforme AN TE A BANNA, le collectif des avocats et Amnesty international ont tous dénoncé la décision de justice qui semble avoir ‘’une forte odeur politique’’.

Pour le retour de Ras Bath, au-delà des communiqués, le CDR et la plateforme, main dans la main, sont à pied d’œuvre pour lui réserver un accueil chaleureux.

Ils s’investissent, pour la circonstance, depuis une semaine à relever le défi à travers plusieurs moyens de sensibilisation. A cet effet, tracts, réseaux sociaux, journaux supports papiers, radios, tribunes de rencontre, de bouche à oreille… tous ces canaux sont mis à profit. Quant au CDR dont Ras Bath est le porte-parole, il a fait des tee-shirts à l’effigie de leur Guide avec un message fort : « La vérité, tu la détiens. Pour t’atteindre, ils doivent d’abord nous abattre ».

Boubacar Yalkoué

 ===========================================

Accueil de Ras Bath

La plateforme AN TE A BANNA organise un meeting géant devant la Bourse du Travail!

Ras Bath rentre au Mali aujourd’hui à 14 heures. Pour la circonstance, la plateforme AN TE A BANNA (composée de plusieurs sensibilités y compris le CDR) a décidé de lui réserver un accueil chaleureux. Cette décision fait suite à l’injustice dont Ras Bath est victime de la part de la justice malienne. Une justice deux poids deux mesures qui est à la solde du politique, le régime. Elle a condamné Ras Bath à 12 mois de prison ferme et 100.000 francs d’amende sans raison valable.

Les avocats ont dénoncé le refus du juge de leur accorder le renvoi mais aussi ils n’ont pas manqué de souligner le fait que leur client a été victime de la sentence la plus dure alors que le Directeur de la Radio où il animait en a reçu moins : 6 mois de prison avec sursis et 50.000 francs d’amende. Dans les normes définies par les textes, s’il y a plainte le Directeur est l’acteur principal et le journaliste vient en complice.  Donc les sentences doivent aussi respecter cet ordre, mais c’est le contraire dans le cas Ras Bath. Cela est la première preuve que la condamnation est politique.

La deuxième preuve vient de la plateforme AN TE A BANNA. Dans ses analyses, elle estime que le procès de Ras Bath, c’est une stratégie pour le régime de les diviser et détourner leur attention commune qui s’exprime contre la révision constitutionnelle. Voilà pourquoi, elle a pris la décision d’être unie à chaque fois qu’un de ses membres a des problèmes avec le pouvoir en place.

Le meeting se tiendra devant la bourse du travail et sera animé par Ras Bath. Donc après accueil à l’aéroport, le convoi se dirigera à la bourse du travail où il exposera les retombées de sa mission et se prononcera sur sa condamnation par la justice.

Boubacar Yalkoué

Source: Le Pays