RESPECT DES ENGAGEMENTS !

Si le respect des règles, des engagements, des principes, des procédures,… n’était pas prioritaire pour les Colonels du CNSP pourquoi la constitution du 25 février 92 n’a pas été suspendue après les coups d’État du 18 Août 2020 et du 24 Mai 2021 ? Pourquoi une charte de la transition a été élaborée ? Pourquoi le PT Assimi Goïta a-t-il prêté serment avant d’entrer en fonction ? Pourquoi il s’est rendu à Accra afin de légitimer son pouvoir auprès des chefs d’État de la CEDEAO ?

On peut bien défendre son estomac “fourou” ou son mariage (foyer, famille) “fourou” au détriment du “Faso” (la Patrie) en supportant les COLONELS sans pour autant tomber dans le mensonge, la démagogie et le populisme. Une association, un parti politique, un projet, une entreprise privée, une administration publique,…bref pour la réussite de toute entreprise humaine c’est le respect des règles, des principes, des engagements, des procédures,… qui est absolument prioritaire. Tout le reste en découle…
Au Mali, ce n’est pas la lutte contre la corruption qui nous pose problème mais l’absence de textes ou de sanctions pour endiguer ce phénomène. Tous les Maliens sont unanimes que c’est l’impunité et le non respect des engagements qui a mis ce pays à terre. Depuis sa prise du pouvoir jusqu’à la date d’aujourd’hui, le Président rwandais, Paul Kagame a renvoyé plus d’une vingtaine de magistrats pour non respect de la déontologie du métier. De l’indépendance à nos jours, combien de magistrats ont été sanctionnés dans ce pays ? Ce que nous, Maliens, réclamons aujourd’hui ce n’est pas un homme fort qui se promène avec un PA dans les salles climatisées du palais de Koulouba mais un patriote qui respecte sa parole et qui travaille de manière efficace et efficiente conformément au respect des textes et des procédures en vigueur dans notre pays.
Pourquoi avons-nous enregistré dans ce pays 3 coups d’État en moins de dix ans ? Parce que les magistrats, les militaires, les décideurs politiques, les cadres techniques de l’administration publique,… ne font rien pour que les règles et les procédures préalablement établies soient respectées. Chacun travaille pour son propre intérêt sans se soucier de l’intérêt général. Et après quand le désordre s’installe on cherche un bon alibi pour renverser le régime et reprendre tout à nouveau avec les mêmes pratiques ou habitudes. C’est ce cycle qu’il faut rompre si nous voulons qu’un nouveau Mali émerge dans les 30 prochaines années. Le mal Malien se trouve à l’intérieur du Malien lui-même et non dans son environnement. Il s’appelle “NATABAYA” (cupidité) c’est à dire tout pour moi seul et rien pour les autres. C’est à l’issue des fameuses ANR qu’on veut trouver un remède à ce mal …!? J’en rigole….
Bon début de semaine à vous !
Sambou Sissoko
Source: Bamada.Net

Vous allez aimer lire ces articles

Lutte contre le terrorisme : Le Mali mérite l’accompagnement de la communauté africaine et internationale (Macky Sall)

Mali: Macky Sall au domicile de feu le président Ibrahim Boubacar Keita pour présenter ses condoléances

Macky Sall a appelé l’Afrique et la communauté internationale à soutenir le Mali face au terrorisme

No Comments Yet

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct