RETARD CHRONIQUE DANS LE PAIEMENT DU SALAIRE DES ENSEIGNANTS FONCTIONNAIRES DES COLLECTIVITÉS TERRITORIALES : LE SYNDICALISTE MEMBRE DU CNT ADAMA FOMBA PRÉCONISE LA CRÉATION D’UN BUREAU CENTRAL DE SOLDE UNIQUEMENT POUR LES ENSEIGNANTS DES COLLECTIVITÉS

Le ministre de l’Administration Territoriale et de la Décentralisation, le Lieutenant-colonel Abdoulaye Maïga était face aux membres du Conseil National de Transition (CNT) pour répondre à des questions orales à lui adressées par Adama Fomba, syndicaliste et membre de cet organe législatif de la Transition. Les questions ont porté entre autres,  sur le retard chronique dans le paiement des salaires des enseignants fonctionnaires des Collectivités.

 

La séance était placée sous la présidence du président du CNT, colonel Malik Diaw. Dans ses propos liminaires,  Adama Fomba a rappelé que l’éducation nationale est incontestablement le socle de développement de toute Nation avertie. Il est donc impératif dira-t-il, que les autorités compétentes de tous les pays prennent la question de l’éducation au sérieux pour promouvoir et garantir le progrès sous toutes ses formes.

Ainsi selon le membre du CNT non moins syndicaliste,  le gouvernement de la République du Mali, pour relever le défi, a opté pour une gestion décentralisée de l’école en recrutant des enseignants fonctionnaires des Collectivités territoriales.

Pour faciliter cette gestion décentralisée,  certains textes ont été adoptés.

Notamment selon le membre de l’organe législatif de la transition (CNT), le Décret N° O2015-0678/PRM du 20 octobre 2015 modifié, fixant le détail des compétences transférées de l’Etat aux collectivités territoriales en matière d’éducation et la lettre N°O1627/MEF-SG du 19 mai 2011, qui fait état du processus de traitement des salaires des enseignants des collectivités territoriales dont le délai de paiement est fixé au 25 du mois en cours. En dépit de ces mesures  réglementaires, les enseignants fonctionnaires des collectivités, dira Adama Fomba, sont depuis quelques années victimes d’un retard chronique dans le paiement de leurs salaires.  C’est pourquoi le membre du CNT voulait savoir de la part du ministre de l’Administration Territoriale et de la Décentralisation,  ce qui explique le retard chronique dans le traitement et le paiement des salaires des enseignants fonctionnaires des collectivités territoriales.  Adama Fomba a également demandé au ministre le rôle que son département joue dans le processus du traitement des salaires des enseignants fonctionnaires des collectivités et par ricochet les mesures que ce ministère compte entreprendre pour que la lettre sur la question soit respectée.  Ce n’est pas tout, car le membre du CNT a voulu savoir à quand la fin de l’arrêt de travail des enseignants des collectivités pour non-paiement des salaires.  En réponse aux préoccupations du membre du CNT, le ministre de l’Administration Territoriale et de la Décentralisation,  Abdoulaye Maïga a évoqué la lourdeur du circuit dans le processus de décaissement.

Et surtout cette année, le gouvernement a fait face à de nombreux mouvements sociaux.  Mais le gouvernement réfléchirait à un mécanisme pour parer au problème, a-t-il expliqué pour rassurer.

Cependant,  le membre du CNT qui voulait  entendre de la bouche du ministre un engagement, insistera en évoquant la misère noire des enseignants à cause des difficultés à percevoir leurs salaires à temps.  Les enseignants vivent dans l’humiliation chaque fin de mois.  Des fois, ils se voient dans l’obligation de contracter des prêts auprès des petits commerçants pour faire face à leurs charges familiales. C’est pourquoi Adama Fomba voulait des garanties de la part du ministre sur le respect de la lettre.  Nous attendons des engagements pour engager la responsabilité du gouvernement qu’il n’y aura plus d’arrêt de travail pour non-paiement des salaires des enseignants, a soufflé le membre du CNT qui insiste sur la place de l’école dans la vie d’un pays.

LAYA DIARRA

Source : Le Soir De Bamako

Vous allez aimer lire ces articles

Tel un phénix, le M5-RFP renait-il de sa « belle mort » ?

RENCONTRE Bah N’DAW et M5-RFP : La dissolution du Gouvernement et du CNT réclamée

Mali : Le retour d IBk et Karim au pouvoir

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct