Retard de paiement des salaires des enseignants des collectivités territoriales: Le ministre Abdoulaye Maïga «s’en excuse» et s’engage à «trouver des solutions pérennes»

Interpellé par Adama Fomba, membre du CNT, le ministre de l’Administration territoriale et de la Décentralisation, Abdoulaye Maïga s’est excusé, hier, devant l’organe législatif, par rapport au dysfonctionnement réel constaté dans le paiement des salaires des enseignants des Collectivités territoriales. Il a, à cet égard, annoncé  » deux mesures  » et s’engage à y trouver une issue favorable et pérenne.

 

L’interpellation du ministre de l’Administration territoriale, reportée, le 11 février dernier, en raison de son déplacement en Mauritanie, a finalement eu lieu, hier, devant le Conseil National de la Transition. Adama Fomba, membre du CNT, issu des syndicats de l’Éducation, l’a interpellé sur la problématique du non-paiement des salaires des enseignants des Collectivités.

Ce problème  » chronique  » est à l’origine de la décision des Coordinations des syndicats de l’Education de rendre  » l’arrêt du travail automatique « , à chaque fois que  » les salaires ne sont pas payés avant le 25 du mois « . Le ministre Abdoulaye Maïga a reconnu, hier, devant le CNT que ce problème existe, même s’il considère qu’il n’est ni  » permanent ni général mais un problème relatif ».  » Nous nous en excusons « , a affirmé le ministre précisant que  » c’est un dysfonctionnement réel constaté « .

» La lourdeur du circuit « , qui débute par l’État en passant par les gouverneurs, puis les collectivités. Ces dernières doivent, elles-mêmes, faire des mandats au trésor pour accéder aux fonds, après Visa du contrôle financier.  » Il s’agit d’une lourdeur aggravée par des mouvements sociaux auxquels le gouvernement a été confronté depuis sa mise en place « , a déclaré le ministre, qui annonce deux mesures : la première est relative au rappel des instructions. Le 24 février dernier, il a adressé une lettre de rappel aux gouverneurs, préfets, présidents de Conseil régional et de cercle et maires afin de payer les salaires des enseignants fonctionnaires des Collectivités territoriales avant le 25 du mois en cours.

La seconde mesure concerne la possibilité de ramener les salaires des enseignants fonctionnaires des Collectivités à leur niveau propre. Ce qui permettrait de faire face au retard de paiement. Face à l’insistance de son interpellateur, le ministre, admettant être juridiquement incompétent pour engager la responsabilité du gouvernement, s’est personnellement engagé afin que cette problématique puisse trouver une issue favorable et pérenne. Cela, même si tout ne dépend pas de son département. Adama Fomba, qui dit avoir un espoir après son interpellation, propose au gouvernement de créer un bureau central, uniquement pour les fonctionnaires des Collectivités. L’interpellation du Chef du département de la Justice a été reportée en raison de la participation du ministre au Conseil Supérieur de la magistrature qui devait se tenir hier jeudi.

Moussa Sayon CAMARA

Source : l’Indépendant

Vous allez aimer lire ces articles

Mamadou Seydou Coulibaly : un bon début chaotique !

Pour rectifier la transition politique qui est dans l’impasse totale : Le M5-Rfp choisit l’option de la rue à la fin du Ramadan

Perchoir du parlement panafricain : Les atouts de Chato !

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct