Rififi au sein de la majorité présidentielle : L’UM-RDA désavoue le comportement d’un député RPM

Le projet de l’honorable Kalilou Ouattara, député élu en Commune III ; à savoir : la création du Forum des ressortissants du Sud (Fores) en opposition au Collectif des ressortissants du Nord (Coren) a du mal à trouver preneur au sein de l’opinion nationale. L’UM-RDA est mécontente de l’initiative de ce député du Rassemblement pour le Mali (RPM).

 Bocar Moussa Diarra ministre fonction publique biographie cv

Après les multiples réactions virulentes, surtout des internautes, aux premières heures de l’énoncé du projet, suivies de la sortie musclée du Parena (un parti de l’opposition), voilà qu’un parti de la mouvance présidentielle se saisit de l’affaire en l’occurrence l’Union malienne du Rassemblement démocratique africain (UM-RDA/Faso jigi).

Dans un communiqué au vitriol qu’on nous a fait parvenir, ce parti de l’Alliance pour le Mali (APM), un regroupement parlementaire qui soutient IBK et surtout parti du père de l’indépendance du Mali, Modibo Kéita, manifeste son indignation par rapport aux agissements de l’honorable Ouattara qui, dit-on, depuis un certain temps, est auteur d’un discours jugé irrationnel et empreint de haine.

Dans le communiqué de presse rendu public le 5 mai 2014, le parti UM-RDA du ministre du Travail, de la Fonction publique et des Relations avec les institutions, Bocar Moussa Diarra, rappelle que « le Mali, berceau des grands empires, est une nation qui s’est construite harmonieusement au fil des siècles. Le génie malien a toujours été fédérateur et défendeur des grandes vertus, ce qui lui a permis de semer la paix et la concorde dans ce vaste espace qui est aujourd’hui le Mali. Les pères de l’indépendance de la République se sont battus pour la construction et le renforcement de l’identité nationale malienne, de la nation malienne ».

Cependant, précise le communiqué, depuis quelque temps, nous entendons avec stupéfaction, sur les médias privés, un certain discours irrationnel et de haine du député élu en Commune III, l’honorable Kalilou Ouattara.

Le parti du tracteur (emblème de l’UM-RDA) souligne que « dans une rhétorique réactionnaire, il spécule sur la crise et pousse l’opinion nationale à faire une lecture inadmissible et intolérable de la situation au nord du Mali en véhiculant une logique fratricide aux conséquences incalculables. Avec sa vision étriquée de la crise actuelle du pays, il tente une interprétation dangereuse à des fins incompréhensibles ».

Le bureau politique national de l’UM-RDA/Faso jigi et l’ensemble des militants du parti sont interloqués par le fait qu’un élu de la nation tente d’instrumentaliser la douloureuse question du Nord par des propos revendicateurs sur base ethnique et régionaliste.

L’UM-RDA/Faso jigi, héritier de l’US-RDA, parti de la conquête de l’indépendance du Mali, est fortement préoccupé par cette attitude sectaire, régionaliste et séparatiste pouvant aboutir à une dérive politique grave.

L’UM-RDA/Faso jigi dit qu’elle ne saurait tolérer un tel égarement hautement préjudiciable à l’unité nationale, à la préservation de la cohésion entre les différentes communautés et au vivre ensemble de toutes les entités sociales de notre pays. « L’appel de l’honorable Kalilou Ouattara, publié par voie de presse, antipatriotique, antirépublicain et aux élans fascisants est un acte de trahison à la nation et doit être traité comme tel », précise le communiqué.
Le communiqué dont le signataire n’est autre que le président de l’UM-RDA, Bocar Moussa Diarra, souligne qu’il est inadmissible et totalement irresponsable qu’au moment où le Mali avec l’aide de l’ensemble de la communauté internationale se bat pour sortir, non sans peine, de la double crise politico-sécuritaire, que le député élu en Commune III grâce au soutien du parti s’évertue à cultiver la contradiction entre les différentes composantes de notre nation.

Le bureau politique de l’UM-RDA/Faso jigi dénonce et attire l’attention de l’ensemble des institutions de la République sur la tentative hasardeuse de l’honorable Kalilou Ouattara et exhorte le peuple malien tout entier à faire preuve de discernement afin d’étouffer dans l’œuf ce néofascisme dont nul n’a besoin dans ce pays un et indivisible.
C’est dire que ce ne sont pas seulement les internautes et le Parena qui sont indignés par le projet de l’honorable Ouattara dans le contexte actuel de notre pays. L’indignation a atteint la majorité présidentielle.

En tout cas dans un mémorandum publié le 17 avril, le Parena avait fustigé le comportement séparatiste de l’honorable Ouattara qui est aussi président de la commission santé de l’Assemblée nationale.

« Le Parena condamne les propos qui sous-tendent la création du Forum des ressortissants du sud (Fores). Il s’étonne que ni la présidence de la République, ni le gouvernement, ni l’Assemblée nationale, ni le RPM ne s’est démarqué/désolidarisé des propos aussi dangereux pour l’unité nationale tenus par un député du parti majoritaire », avait dénoncé Tiébilé Dramé et ses partisans.

On n’oubliera pas les réactions de colère que le projet avait créées chez les nombreux internautes dès le départ. Beaucoup de gens avaient trouvé que le discours n’est pas réconciliateur dans le Mali d’aujourd’hui.

Abdoulaye Diakité

 

source:l’indicateur du renouveau

Vous allez aimer lire ces articles

Le Mali prend d’importantes mesures pour atténuer l’inflation

Communiqué du conseil des ministres extraordinaire du dimanche 07 août 2022

Sortie de crise: le Cadre d’échange soupçonne le Premier ministre d’être juge et partie et lance un appel au président de Transition

No Comments Yet

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct