Sommet de Bamako 2017 : Le CNOSAF présente au comité de Pilotage, le rapport d’organisation

Le secrétaire général Adjoint de la Présidence de la République, Moustapha Ben Barka, accompagné par le président du CNOSAF, Abdoullah Coulibaly, a présidé ce vendredi 14 avril 2017, les travaux du Comité de pilotage du CNOSAF.

Abdoullah COULIBALY président CNOSAF conference

La rencontre s’est déroulée en présence des représentants mandatés des différentes structures administratives qui en sont membres. Au programme de cette session, l’examen du rapport général d’organisation du Sommet de Bamako 2017 que notre pays a abrité les 13 et 14 janvier dernier.

La présentation aux membres du Comité de Pilotage du rapport général d’activités s’inscrit dans le cadre du processus de clôture de l’organisation du sommet. Cette séquence est incontournable avant la remise officielle du rapport au Président de la République, son Excellence Ibrahim Boubacar Keita.

Elle intervient dans les délais prescrits par les textes en vigueur pour ce genre d’exercice. Les participants au Comité de pilotage qui avaient déjà reçu le rapport, ont formulé des observations et fait des recommandations. Parmi les recommandations, la capitalisation des acquis du sommet de Bamako 2017 figure comme l’une des priorités à prendre en compte par les plus hautes autorités du pays.

Le comité de Pilotage est chargé de fixer les orientations générales du Comité national d’organisation du Sommet Afrique-France de 2017, de veiller à la prise en compte des aspects politiques et diplomatiques, et d’assurer la cohérence des activités du Comité national d’Organisation du Sommet avec celles des administrations sectorielles.

Il est présidé par le Secrétaire général de la Présidence et est constitué des représentants de la primature, de plusieurs ministères activement impliqués dans l’organisation matérielle du sommet ; le Gouverneur et le Maire du District en sont également membres.

 

La rédaction 

Vous allez aimer lire ces articles

Mali : La junte promulgue la nouvelle loi électorale, possible levée de l’embargo contre le pays

REGARD CRITIQUE : La Constitution ne vaut que par ce que nous en faisons

NOUVELLE LOI ÉLECTORALE : Ce qu’en disent les citoyens

No Comments Yet

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct