Malijet.co

Soumaila Cissé : « La négociation reste une solution envisageable, mais il faut poser clairement les termes »

Après Moussa Mara et Baber Gano, le Chef de file de l’opposition malienne, l’honorable Soumaila Cissé, s’est prononcé, sur les antennes de la Radio France internationale (RFI), sur le dialogue prochain avec les chefs djihadistes, annoncé par le président de la République, en début de cette semaine.

Le président du Front pour la Sauvegarde de la Démocratie (FSD) et de l’Union pour la République et la Démocratie (URD), l’honorable Soumaila Cissé, trouve, comme beaucoup de Maliens, que la négociation reste une solution envisageable. Mais il estime qu’il faut poser clairement les termes de cette négociation. Après avoir rappelé qu’il y a déjà eu des négociations en 2014, le Chef de file de l’opposition se pose des questions à savoir si certains principes sont négociables au Mali. « Est-ce que la laïcité au Mali est négociable ? Est-ce que l’intégrité territoriale est négociable ? Est-ce que la forme républicaine de l’État est négociable ? », se demande le challenger principal d’IBK à la présidentielle passée. Quant à la faisabilité du dialogue avec les djihadistes, le Chef de file de l’opposition affirme : « Nous croirons ce que nous verrons».

Il est important de rappeler que le président du parti Yelema, Moussa Mara, se dit très réservé sur la pertinence de la démarche du pouvoir en place, alors que le président du RPM trouve que c’est une bonne décision.

Boureima Guindo

Source: Journal le Pays- Mali

Vous allez aimer lire ces articles

KATI: Beaucoup d’électeurs absents dans les centres de vote

L’opposition vole définitivement en éclats

Législatives au Nord : Sur fond d’absence du chef de file l’opposition

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct