Transition : L’UE entend harmoniser son action avec les priorités du gouvernement

L’ambassadeur et chef de la Délégation de l’Union européenne, Bart Ouvry, en a fait l’annonce à l’issue d’une séance de travail avec le Premier ministre. Une rencontre au cours de laquelle Moctar Ouane a insisté sur le rôle d’accompagnement des partenaires, pour donner plus de cohérence, plus d’efficacité et plus de vigueur à la coopération

 

Le Premier ministre, Moctar Ouane, a eu une séance de travail, vendredi dernier, avec les ambassadeurs des pays de l’Union européenne (UE) dans notre pays, autour d’un déjeuner dans un hôtel de la place. L’objectif était la relance du dialogue politique existant déjà entre le gouvernement et ses partenaires européens pour le renforcement de la coopération.
En effet, les États membres de l’Union européenne et notre pays ont une longue tradition de coopération. Le Premier ministre Moctar Ouane, accompagné de plusieurs membres du gouvernement, a voulu magnifier cela et explorer avec leurs ambassadeurs, les chemins du futur.

D’entrée de jeu, Moctar Ouane a exprimé sa satisfaction de la coopération entre les pays européens et le nôtre. Selon lui, ce déjeuner marque aussi le point de départ sinon la relance et la revitalisation d’un mécanisme déjà existant qui est celui du dialogue politique entre le gouvernement et ses partenaires de l’UE. Il a dit avoir voulu la rencontre dans ce format qu’il trouve plus convivial, permettant aussi de faire plus ample connaissance et d’avoir un dialogue ouvert au-delà des audiences et des rencontres bilatérales avec les ambassadeurs individuellement. Mieux, le chef du gouvernement a souligné que ce format permet d’interagir par rapport aux préoccupations de l’UE et celles du gouvernement en vue d’une plus grande efficacité dans la mise en œuvre des mesures de coopération. Il a témoigné de la solidarité du gouvernement à ces pays durement touchés par la Covid-19. Il a aussi salué la solidarité de l’UE à l’égard des pays à faible revenu à travers l’appui à l’initiative Covax ayant permis au Mali de réceptionner son premier lot de vaccin.

Pour sa part, Bart Ouvry, ambassadeur et chef de la Délégation de l’Union européenne dans notre pays, s’est réjoui du format convivial et amical de cette réunion qui, selon lui, tombe à point nommé. «Nous venons d’avoir un sommet à N’Djamena où d’une manière commune, les États membres du G5-Sahel et la communauté internationale ont pris de nouveaux engagements. Dans ce contexte, nous savons que nous devons agir au niveau malien», a-t-il rappelé, ajoutant que les institutions de la Transition sont bien en place et que le Premier ministre a présenté son plan d’action. Et il est donc important pour les partenaires de pouvoir s’inscrire dans les priorités du gouvernement, a-t-il dit.

À l’issue de la rencontre, le chef du gouvernement dira que le but de ce déjeuner était, au-delà des audiences ponctuelles, d’avoir l’occasion et le cadre pour approfondir les axes de coopération avec les pays membres de l’UE. Pour lui, l’UE et de nombreux pays européens constituent pour le Mali, des partenaires privilégiés car ils interviennent dans des domaines de coopération stratégiques et prioritaires comme la sécurité, l’éducation, l’économie. « Ce sont des partenaires importants pour nous et j’ai voulu dans ce cadre passer plus de temps avec eux pour aller au fond des choses après l’adoption du plan d’action du gouvernement qui définit ce que nous avons comme priorités et axes d’action», a indiqué Moctar Ouane.

D’après le Premier ministre, ces ambassadeurs viennent chez nous avec des orientations de leurs gouvernements et de l’UE. « Nous avons donc eu l’occasion de nous rendre compte de l’adéquation des orientations de leurs politiques de coopération avec nos priorités », a déclaré le chef du gouvernement, ajoutant que ce qu’il veut aujourd’hui, c’est de faire en sorte que ces pays et organisations s’alignent sur nos préoccupations. «Nous avons ce que nous voulons. Ils doivent être dans leur rôle d’accompagnement. C’est ce que j’ai indiqué à ces ambassadeurs. Nous allons travailler sur cette base de manière à apporter plus de cohérence, plus d’efficacité et plus de vigueur à notre coopération » a insisté Moctar Ouane.

De son coté, Bart Ouvry a souligné que ce déjeuner de travail leur a permis de mieux comprendre les ambitions du gouvernement et comment le Premier ministre et son équipe comptent mettre cela en œuvre. Aussi, en tant que partenaires européens présents avec une action très importante au plan sécuritaire, du développement et humanitaire, cette rencontre leur a permis de savoir comment mieux harmoniser leur action avec les priorités du gouvernement.

Dieudonné DIAMA

Source : L’ESSOR

Vous allez aimer lire ces articles

Tel un phénix, le M5-RFP renait-il de sa « belle mort » ?

RENCONTRE Bah N’DAW et M5-RFP : La dissolution du Gouvernement et du CNT réclamée

Mali : Le retour d IBk et Karim au pouvoir

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct