Yacouba Oumar Samaké un membre du comité exécutif du CNID accuse : « La démission de Hady Niangadou et celle de Alkory dénote leur volonté de bâcler le parti »

En l’espace de deux jours, l’opinion nationale et internationale a appris, non sans étonnement, la démission de deux responsables du Cnid-Faso Yiriwa ton : l’honorable Hady Niangadou, député de Commune I du district de Bamako, et Dr. Alkory Ag Iknane, qui est lui aussi un élu du parti du « Soleil Levant » au niveau de la  circonscription électorale de Kidal.

Yacouba Oumar Samaké radiation cnid faso yiriwaton mali

Au regard de la dimension « surprise » de ces deux personnalités et aussi du moment où leur démission, nous nous sommes interrogés si le président, Me Mountaga Tall n’est pas l’objet d’une cabale politique bien planifiée par des adversaires tapis dans l’ombre. Mais au sein du parti, on ne s’en émeut presque pas et on va jusqu’à considérer que ces démissions constituent un « non évènement ».

 

 

À ce sujet, Yacouba Oumar Samaké, un cadre dudit parti en Commune V, a déclaré sans ambages dans une interview qu’il nous a accordée que « La démission de Hady Niangadou et celle d’Alkory Ag Iknane du Cnid montrent toute leur volonté de saboter le parti en cette période très cruciale ».

 

 

Notre interlocuteur va plus loin en faisant des révélations sur ces personnalités qui ont tourné le dos au Cnid. « Hady est député en Commune II, malgré tout le Cnid a perdu dans cette commune. Cela confirme qu’il a travaillé pour quelqu’un auprès duquel il a été aperçu pendant la crise. Hady a battu compagne pour un candidat », a soutenu le chargé de sport du parti au sein du Comité Exécutif du « Soleil Levant ».

 

 

S’agissant du cas d’Alkory qui a également tourné casaque (il a fait parvenir sa lettre de démission tout juste après le départ du Député Niangadou), Yacouba Oumar Samaké compare cela à une graine d’arachide pourrie dans un sac. Du point de vue de Yacouba, ces deux démissions au lieu de faire mal sont une bonne chose pour la cohésion du parti.

 

 

« Ce n’est pas un évènement, d’ailleurs les deux ne participent pas aux réunions du Cnid depuis belle lurette », a fait remarquer notre interlocuteur selon qui le Cnid, malgré tout, reste debout et va s’imposer dans les prochaines batailles électorales. Yacouba Oumar Samaké enfonce le clou contre les démissionnaires. « Ils n’avaient pas d’idéal, ils voulaient détruire le parti. C’est tout ce que l’on peut retenir d’eux », a déclaré le secrétaire chargé du sport au sein du Comité exécutif. « Nous, nous allons nous battre parce que nous estimons que ce n’est pas le moment de baisser le bras. L’objectif principal  doit être les élections prochaines et le Cnid doit retrousser les manches », a ajouté ce leader du parti au niveau de Kalaban-Coura.

 

 

Et notre interlocuteur persiste et signe: « Le Cnid est un parti ou il y a la vraie démocratie. Toutes les décisions sont prises après consultation. Rien n’est imposé. Nous nous parlons en camarades et frères », explique Yacouba Oumar Samaké qui dénonce le comportement de ses anciens compagnons politiques.

 

 

Les démissionnaires n’ont jusque-là pas avancé les raisons pour lesquelles ils quittent le Cnid, après plus deux décennies de combat politique. Toutes les deux personnalités qui ont tourné dos au Cnid sont, il est bon de le signaler, membres fondateurs du parti. Vivement que cette sortie de Yacouba Samaké contre eux suscite leur réaction.

 

 

Laya DIARRA

SOURCE: Soir de Bamako

Vous allez aimer lire ces articles

Le colonel Abdoulaye Maïga à la 77e session ordinaire de l’assemblée générale des Nations Unies à New York : «Le Mali sera en mesure de prouver que la junte française a fourni des renseignements et des armes à des groupes terroristes»

Commémoration de l’Indépendance de la Guinée : Arrivée du Premier ministre par intérim, le Colonel Abdoulaye Maïga à Conakry

Le Président GOÏTA reçoit son homologue de la République de Sierra Leone

No Comments Yet

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct