AMO: la cadence satisfaisante de la Canam

La Caisse nationale d’assurance maladie (CANAM) a tenu, mercredi dernier, au siège du Conseil national du patronat du Mali, à ACI 2000, la 15e session ordinaire de son Conseil d’administration qui a passé en revue l’examen et l’exécution des budgets de 2016 et celui de 2017. C’était sous le haut patronage de Mamady KANE, président du Conseil d’administration (PCA) de la CANAM.

Le PCA s’est réjoui de l’exécution du budget 2016 et celui en cours au titre de 2017. Après un passé glorieux de contestation, l’Assurance maladie obligatoire (AMO) s’est révélé aujourd’hui comme l’un des systèmes de sécurité sociale le plus convoité dans notre pays. Pour l’heure, c’est la ruée vers ce système d’où la décision de l’’élargir à d’autres couches en vue de prendre en compte les non-fonctionnaires.
En 2016, a révélé M KANE, la CANAM et ses partenaires d’exécution de l’AMO ont mobilisé plus de 40 milliards de FCFA au titre de recettes toutes confondues sur une prévision de plus de 42 milliards de FCFA, soit un taux d’exécution de 96%.
Aussi, a-t-il noté, le montant mobilisé a permis de réaliser les activités d’amélioration de la qualité des services offerts par la CANAM, de fournir des prestations de soins de qualité aux assurés, d’améliorer la gestion de la CANAM, de renforcer les séances de sensibilisation et de communication sur l’AMO, entre autres.
Au titre des cotisations, M KANE précise, à la date du 31 décembre 2016, le service a encaissé plus de 38 milliards de FCFA sur une prévision de 40 milliards de FCFA, soit un taux de réalisation de 96%.
De quoi de se réjouir de ces réalisations qui manifestent également le dynamisme des services de la mise en œuvre de l’assurance maladie obligatoire, s’est félicité le PCA.
«C’est l’occasion de remercier, encourager et féliciter les responsables de la Caisse nationale d’assurance maladie et ceux des organismes gestionnaires délégués pour les efforts louables qui ont été fournis dans la mise en œuvre du régime de l’assurance maladie obligatoire en général mais plus spécifiquement dans la réalisation des activités du programme d’activités 2016 », a déclaré le PCA KANE.
Parlant du bilan de l’exercice budgétaire de 2017, M. KANE précise que les services ont réalisé 84 activités sur 188 programmées, à la date du 30 juin 2017, soit un taux de réalisation de 44,68%. A la même date, 27 activités étaient en cours de réalisation, a-t-il fait savoir.
Au titre des recettes pour la même période, la CANAM a enregistré un taux de réalisation de 42%. Le fonds mobilisé s’est chiffré à plus de 22 milliards de FCFA sur une prévision de 53 milliards de FCFA.
Quant aux cotisations, la CANAM a enregistré 21 milliards de FCFA sur une prévision de 51 milliards de FCFA, soit un taux d’encaissement de 42%.
«Les recettes mobilisées pendant cette période ont pu couvrir les différentes dépenses effectuées notamment les dépenses techniques, d’investissement et de fonctionnement », a-t-il indiqué.
M. KANE a également rappelé aux administrateurs que face à l’accroissement des dépenses techniques, notamment au niveau de la CMSS, il est apparu nécessaire de procéder à la rectification du budget 2017. C’est ainsi que les dépenses ont passé de 13 à 14 milliards FCFA soit un taux d’accroissement de 15%. Il a justifié cette tendance par l’augmentation globale des dépenses techniques qui passent de 33 à 36 milliards de nos francs.

Par Sikou BAH

 

Source: info-matin

Vous allez aimer lire ces articles

« Le plateau technique sanitaire de Nioro du Sahel est défaillant »

Allergies et vaccination Anti Covid-19 : Il est impérieux de s’informer

Infibulation : Une pathologie dont plusieurs couples souffrent

No Comments Yet

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct