ANTIM : Le budget 2021 en légère hausse

Il est arrêté en recettes et en dépenses à la somme de 1 478 427 000F CFA contre 1 318 622 000 FCFA en 2020.Pour raison de la pandémie à Coronavirus, l’Agence nationale de télésanté et d’information médicale (ANTIM) a tenu la 18ème session de son Conseil d’administration par visioconférence. C’était le 11 février dernier, à son siège sous la présidence du Conseiller technique Cheick Oumar Dembélé, représentant le ministre de la Santé et du Développement social. La session avait pour ordre du jour : l’examen et l’adoption du procès-verbal et des recommandations de la 16ème session ; l’examen et l’adoption des rapports d’activités et financiers de l’année 2020 ; l’adoption du programme d’activités et du budget programme 2021 ; l’examen et l’adoption du contrat annuel de performance et du rapport entre  l’ANTIM et le programme 2.057 des soins hospitaliers et recherché et du Document de Programmation Pluriannuelle des Dépenses (DPPD) de l’ANTIM.

 

Selon Cheick Oumar Dembélé, cette augmentation du budget s’explique par les activités programmées en 2021. Il s’agit  de: finaliser le plan stratégique national Cyber santé 2020-2024 ;  l’élaborer un projet d’établissement sur 5 ans ; renforcer les ressources humaines de l’Agence en personnel qualifié ; poursuivre le déploiement du SIH « OpenClinic GA » et assister les structures sanitaires dans leur processus d’information. A celles-ci, s’ajoutent : l’informatisation des établissements de santé ; la célébration du mois d’octobre à travers le projet « SOLIDARITIC » ; la poursuite des activités du centre d’appels ; la vulgarisation de l’utilisation des plateformes de communication numérique ; la réalisation des études sur la Covid-19, à travers le Centre d’appels d’urgence ; le renforcement des compétences des agents de la santé sur l’utilisation des outils numériques ; l’élaboration d’un Plan de communication de l’ANTIM ; la poursuite du renouvèlement du parc informatique etc.

Aussi, en 2021, l’ANTIM s’est fixé des objectifs opérationnels. Ceux-ci se résument, entre autres à : la mise en santé numérique (digital, télésanté, CyberSanté) au service des structures de santé et du développement social et le renforcement des capacités techniques et financières de l’Agence pour soutenir la santé numérique au Mali.

Le directeur général de l’ANTIM Ousmane Fomba, dans ses mots de bienvenue, dira que le choix de tenir cette session en visioconférence est motivé par le respect des mesures barrières et surtout le rôle  que la structure dans l’utilisation des TIC au sein du ministère de la santé.

Rappelons qu’en 2020, l’ANTIM a mobilisé 92% des ressources propres soit 168 598 622F CFA sur une prévision de 182 775 500F CFA. Celles des partenaires sont évaluées à 59% soit un montant de 50 000 000 de F CFA. Et l’ANTIM a obtenu du budget d’État de 45%.

Diakalia M Dembélé

Source22 Septembre

Vous allez aimer lire ces articles

Allergies et vaccination Anti Covid-19 : Il est impérieux de s’informer

Infibulation : Une pathologie dont plusieurs couples souffrent

Projet Aire : Nouvelle stratégie contre les détresses respiratoires chez les enfants

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct