#BenbereVerif : le patron de l’OMS n’a pas dit avoir introduit la Covid-19 en Afrique

Une capture d’écran, largement partagée sur le réseau social WhatsApp, fait croire que le directeur général de l’Organisation mondiale de la santé (OMS), Dr Tedros Adhanom Ghebreyesus, aurait déclaré que son organisation a « introduit [la Covid-19] en Afrique avec la complicité des dirigeants » et aurait « demandé pardon aux Africains ». De l’infox.

« Je voulais (sic) dire à l’opinion internationale que c’est l’OMS et les nations unies qui ont introduit le coronavirus (sic) en Afrique, tout simplement nous étions jaloux de l’Afrique parce que le coronavirus (sic) n’existait pas en Afrique […] », peut-on lire sur la capture. Les auteurs ajoutent que la somme « 17 milliards de dollars » aurait été proposée aux dirigeants africains qui auraient fini par accepter.

Démenti de l’OMS-Mali

Plusieurs éléments du texte (cf capture d’écran) font douter de son authenticité : il est truffé de fautes de grammaire et d’orthographe. Le nom du directeur général de l’OMS est mal écrit, des répétitions dans la déclaration et aucune mention de la source. Contacté par BenbereVerif, le représentant de l’OMS au Mali, Dr Jean-Pierre Baptiste, a catégoriquement démenti cette rumeur : « Premier Africain à diriger l’OMS, le Dr Teodros se bat pour une équité dans le domaine de la vaccination, pour que toutes les populations africaines et celles du tiers monde puissent bénéficier des vaccins au même titre que les populations des pays industrialisés. »

« Si les gens connaissaient le rôle de l’OMS dans nos pays, sous la houlette de la directrice régionale Dr Moeti, et du directeur de l’OMS, on ne perdrait pas le temps à démentir des insanités pareilles », a-t-il ajouté.

Il n’y a aucune trace des déclarations attribuées au chef de l’OMS sur le site de l’organisation. La liste de la quasi-totalité des discours de Dr Tedros Adhanom Ghebreyesus est disponible ici

Nous avons effectué des recherches sur Google pour voir si d’autres médias ont évoqué le sujet. Une telle déclaration de la part d’un dirigeant de l’une des plus grandes organisations au monde ne serait pas passée inaperçue.

 

Source: benbere

Vous allez aimer lire ces articles

GAO : 114%, le taux de vaccination contre la Covid-19

COVID-19 : Le trésor public se frotte les mains

Institut National de Santé Publique (INSP) : Le Comité syndical décide de surseoir au sit-in programmé

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct