Covid-19: le surplace mortel

Montée record inquiétante des cas de COVID-19 depuis quelque jours, le Premier ministre Moc-tar Ouane reporte sa visite à l’intérieur du pays. Dans le but de stopper la chaine de contamina-tion de la Covid-19, le Conseil Supérieur de la Défense Nationale spécialement convoqué ce vendredi a pris huit (8) mesures drastiques.

 

413 cas enregistrés en seulement une journée ! Il s’agit là d’un nouveau record de contamina-tions pouvant entrainer la remise en vigueur des mesures de restrictions.
Face à la situation préoccupante de hausse des cas de Covid-19, le Président Bah N’DAW a con-voqué, le vendredi dernier, à Koulouba le Conseil Supérieur de la Défense Nationale.
Y ont également pris part le Vice-président de la Transition et les membres du Comité scienti-fique Covid-19.
La réunion a été exclusivement consacrée à l’examen de la situation de la pandémie de la Co-vid-19 dans le pays.
À cet égard, le ministre de la Santé et du développement social et le Comité scientifique ont présenté des communications sur l’évolution de la pandémie au cours des trois dernières se-maines. Ces communications ont clairement établi une hausse inquiétante de la propagation de la maladie dans le pays avec près du tiers de positivité des personnes testées, jeudi 8 avril 2021.
À l’issu d’une analyse approfondie de la situation, et dans le but de rompre la chaine de conta-mination, le Conseil Supérieur de la Défense Nationale tenu ce vendredi à Koulouba a décidé de :
-Procéder à une nouvelle distribution massive et gratuite de masques ;
-Veiller au respect scrupuleux du port obligatoire du masque facial en public ;
-Renforcer la communication sur le respect des mesures de prévention telles que le lavage des mains au savon ou l’utilisation du gel hydro alcoolique et la distanciation physique ;
-Veiller au respect strict de l’interdiction des rassemblements de plus de 50 personnes ;
-Procéder à la fermeture de tous les lieux de loisirs pour la période allant du 10 au 25 avril in-clus ;
-Suspendre toutes les festivités et autres manifestations pour une durée de 15 jours à compter du 9 avril 2021 ;
-Procéder à une campagne d’information et de sensibilisation, notamment à travers la Plate-forme multi-acteurs de riposte à la Covid-19 sur le caractère vital de la vaccination ;
-Accélérer l’acquisition de nouvelles doses de vaccin et intensifier la campagne de vaccination.
Le Conseil exhorte vivement les populations à se mobiliser davantage pour freiner la propaga-tion de la maladie en respectant scrupuleusement les mesures édictées.
Les mesures ci-dessus arrêtées qui feront l’objet d’une évaluation continue afin de permettre leur adaptation à l’évolution de la situation ne sortent pas des sentiers. Ce sont pratiquement les mêmes qui avaient été prises par l’ancien régime l’année dernière au même moment. C’est donc piteux et scandaleux statu quo de la part du gouvernement qui dans son incurie n’a aucun enseignement du manque de courage de la mise en œuvre de ces mêmes mesures. Le plus grave, le gouvernement n’a même pas envisagé des mesures particulières en prélude au rama-dan qui est comme chacun le sait occasion de grands rassemblements à travers les prières col-lectives.
Face à la hausse exponentielle des cas, nous pensons que le gouvernement se rend coupable d’une erreur criminelle en choisissant de faire du copier-coller des demi-mesures de manière irréfléchie au lieu de faire preuve d’audace pour innover à travers des mesures radicales. Faute de nouvelles mesures, il y va de la responsabilité du gouvernement de veiller à l’application sans concession aucune des mesures prises en veillant à ce qu’il n’y ait aucune impunité pour personne.

Source : INFO-MATIN

Vous allez aimer lire ces articles

Covid19: Les chiffres diminuent !

Attention : le « lait d’amande » n’est pas du lait !

Santé : Journée mondiale de l’hypertension

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct