COVID-19 : Les Bamakois réticents aux nouvelles restrictions

Réunie en Conseil supérieur de la Défense nationale le vendredi dernier, le gouvernement a décidé d’imposer des nouvelles restrictions pour freiner la chaine de contamination du coronavirus. Malheureusement, le constat est amer dans la capitale : les citoyens n’accompagnent presque pas ces mesures.  

C’est alarmant. En une journée, le Mali a enregistré 413 nouveaux cas de Covid-19. Cette hausse vertigineuse a poussé le gouvernement à convoquer une réunion extraordinaire du Conseil supérieur de la Défense nationale. A l’issue des analyses et pour rompre la chaine de contamination, le conseil a décidé la fermeture de tous les lieux de loisirs pour la période allant du 10 au 25 avril inclus, la suspension de toutes les festivités et autres manifestations pour une durée de 15 jours à compter du 9 avril 2021, le respect strict de l’interdiction des rassemblements de plus de 50 personnes, etc.

Au lendemain de l’annonce de ses nouvelles mesures, nous avons sillonné la capitale pour voir si elles sont respectées. A notre grande surprise, le samedi soir, certains bars, restaurants, et boites de nuit étaient grandement ouverts. Parallèlement, dans la journée du dimanche, des cortèges de mariage ont été aperçus un peu partout à travers la ville.

Depuis l’apparition de la Covid-19 au Mali l’année dernière, ce sont les mêmes mesures de restrictions qui avaient été prises. Les autorités n’arrivent toujours pas à faire respecter ces mesures. Il urge que le gouvernement prenne des précautions sérieuses pour imposer le respect des mesures anti Covid.

Ousmane Mahamane

(stagiaire)

Source: Mali Tribune

Vous allez aimer lire ces articles

CHU DU POINT-G : Fousseini Coulibaly victime de son engagement syndical ?

Date de péremption du Vaccin anti COVID au Mali: la Course contre la montre

OSRAO et Covid-19: responsabilisation des conducteurs et des usagers

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct