Covid-19 : les États-Unis autorisent une 3ème dose de vaccin Pfizer pour les personnes à risques

L’Agence américaine des médicaments a annoncé ce mercredi 22 septembre 2021, que les États-Unis ont autorisé l’injection d’une troisième dose de vaccin anti-Covid de Pfizer à partir de 65 ans et pour les personnes à risques.

La dose de rappel pourra être administrée a partir six mois après l’administration de la deuxième dose. Les catégories concernées sont nombreuses impliquant les personnes de 65 ans ou plus, les travailleurs de santé, les enseignants et personnels scolaires, employés de supermarchés et ceux vivant dans des refuges pour sans abri ou des prisons, a déclaré la cheffe par intérim de la (FDA), Janet Woodcook.

Par ailleurs, selon un communiqué de l’Agence américaine (FDA), « entre 18 et 64 ans, les personnes pouvant recevoir cette dose de rappel comprend celles présentant un haut risque de développer une forme grave de la maladie, ainsi que les personnes les plus exposées au virus qui sont dans une position de haut risque de complication graves liées à la maladie ». Cependant, une confusion a été signalé par la population parce que cette décision constitue un revers pour l’administration du président Joe Biden, qui avait annoncé en mi-août 2021, que les rappels pourraient être administrés à tous les adultes américains.

Le gouvernement a depuis été très critiqué pour avoir semblé anticiper la décision des instances scientifiques, et a été accusé d’avoir ainsi semé la confusion. De ce fait, la FDA a finalement opté pour la décision prise par son comité consultatif, composé notamment d’épidémiologistes et de spécialistes des maladies infectieuses, s’était prononcé la semaine dernière pour limiter l’injection d’un rappel à certaines catégories de populations, notamment les plus âgés et les personnels de santé.

« La décision de la FDA est une étape très importante dans la lutte contre la maladie », a déclaré dans un communiqué le PDG de Pfizer, Albert Bourla. Son entreprise avait toutefois déposé une demande pour une Autorisation d’une dose de rappel dès à l’âge de 16 ans. En outre, un comité d’experts des centres de prévention et de lutte contre les maladies (CDC), principale agence fédérale de santé publique du pays, doit à son tour se réunir, jeudi, pour discuter de la question.

Ces experts devront également préciser ce qui doit être compris dans le terme « haut risque », selon eux, avant que les CDC ne publient leurs recommandations détaillées à destination des professionnels qui administreront ces troisièmes doses. Le conseiller du gouvernement sur la crise du Covid-19, l’immunologue Anthony Fauci, a rejeté, dimanche, l’idée que la décision des experts sanitaires soit un revers pour le gouvernement. « Cela a toujours été suspendu à l’évaluation de toutes les données par le comité de la FDA », a-t-il déclaré.

Mariam Guindo, Stagiaire

Source: LE PAYS

Vous allez aimer lire ces articles

Nouveau Directeur Général de l’ANAM : Hameth Ben Hamane TRAORE aura la lourde tâche de gérer le RAMED

Dr Cheick Amadou Tidiane Traoré, Directeur général de la santé et de l’Hygiène Publique: plus de 250 004 personnes sont complètement vaccinées

Dr. Cheick Amdou Tidiane Traoré, le DGSHP à propos de rumeurs liés à la vaccination contre la COVID-19: “Il faut renforcer…

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct