DJIME KANTE, PORTE PAROLE DES SYNDICATS DES HÔPITAUX DE BAMAKO ET DE KATI : « Il va y avoir suspension du mot d’ordre dès l’instant où nous aurons satisfaction »

Un arrêt de travail de 10 jours par les différents syndicats des centres hospitaliers et universitaires de Bamako et Kati est effectif  depuis ce lundi 01 mars  . Après un échange entre le Gouvernement du Mali représenté par  le Ministère de la santé et les différents syndicats des centres hospitaliers,  aucun accord n’avait été trouvé jusqu’à l’heure où nous mettions cet article sous presse. Depuis le début de la grève les malades et leurs proches subissent les effets de cet arrêt de travail partiel. Selon nos constats le mot d’ordre a été suivi par les différents grands centres hospitaliers  de Bamako et de Kati.

Selon Djimé KANTE, porte-parole des syndicats des hôpitaux de Bamako et de Kati, « il va y avoir suspension du mot d’ordre dès l’instant où nous aurons satisfaction à nos revendications. Ce qui n’est pas notre souhait, si ces (…)

ALPHA C. SOW

NOUVEL HORIZON

Vous allez aimer lire ces articles

Bébés nonuplés : les éclairages du Pr Augustin Tionkani Théra

Canicule : portez une attention particulière aux enfants !

Mali: grippe aviaire détectée, des mesures accrues pour endiguer la maladie

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct