Hygiène à l’hôpital de POINT G : Dr. Fanta Siby veut aller vite

Trois jours après sa première visite, le ministre de la Santé et du Développement social, Dr. Fanta Siby, s’est rendue de nouveau lundi 26 octobre au centre universitaire et hospitalier (CHU) de Point G pour enclencher la résolution des problèmes d’hygiène, d’assainissement et de dialyse au sein de cette structure sanitaire.

Accompagnée des membres de l’Organisation des Nations unies pour l’enfance (Unicef) et du Rotary, le ministre de la Santé et du Développement social, Dr. Fanta Siby, est retournée lundi 26 octobre 2020 au centre hospitalier et universitaire (CHU) de Point G, après sa visite du vendredi dernier dans ladite structure. Où elle a promis d’apporter une réponse rapide aux problèmes d’hygiène sanitaire et à ceux de l’unité de dialyse qui ont été soulevés par le personnel lors de sa visite à l’hôpital de Point G.

Sollicités par Dr. Fanta Siby, l’Unicef et le Rotary club de Bamako se sont engagés à trouver des solutions à ces problèmes dans un bref délai. L’Unicef va s’occuper de la rénovation de toutes les toilettes concernées. Quant au Rotary club de Bamako, il a promis de doter rapidement l’hôpital de Point G en machine de dialyse. Une séance de travail a eu lieu entre les membres des deux partenaires (Unicef et Rotary club) et les techniciens de l’hôpital pour évaluer les besoins.

Le ministre de la Santé et du Développement social, Dr. Fanta Siby, a remercié les deux partenaires pour leur disponibilité à accompagner son département dans cette urgence. «Nous étions là le vendredi dans le cadre d’une visite normale des structures hospitalières et il y avait des problèmes d’insalubrité, d’hygiène et de dialyse au niveau de la structure. Nous leur avons promis d’apporter des solutions. Les cris du cœur de certains malades nous ont vraiment marqués. L’Etat n’est pas seul. Nous avons sollicité nos partenaires notamment l’Unicef et le Rotary qui ont immédiatement répondu favorablement.

En plus de ces deux, nous lançons un appel à tous les partenaires du ministère de la Santé et du Développement social pour qu’ils nous aident dans cette tâche. Vu l’importance de l’hôpital de Point G dans notre système de santé, nous ne pouvons pas rester les bras croisés. Les problèmes sont immenses dans cet hôpital, nous ne pourrons pas tout résoudre en même temps. Nous nous attelons à résoudre les plus urgents pour apaiser le climat social», a-t-elle déclaré.

Le ministre de la Santé et du Développement social a également constaté le démarrage des travaux de désherbage de la cour de l’hôpital qu’elle avait recommandé lors de sa visite du vendredi dernier.

Abdrahamane Diamouténé

Source: Le Débat

Vous allez aimer lire ces articles

Santé : Les hôpitaux de Bamako et de Kati en grève de 10 jours

CRÉATION DE LA CLINIQUE PÉRINATALE MOHAMED VI DE BAMAKO (CPM-VI-B) : LE CONSEIL NATIONAL DE LA TRANSITION DONNE SON QUITUS

LES TRAVAILLEURS DES HÔPITAUX DE BAMAKO ET KATI EN GRÈVE : C’EST PARTI POUR LA SOUFFRANCE DES MALADES ET LEURS PROCHES

No Comments Yet

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct