Le Mali impose de nouvelles restrictions face à la progression du Covid

Les autorités maliennes ont décidé vendredi de suspendre toutes les festivités et manifestations et de fermer tous les lieux de loisirs pendant deux semaines en raison d’une progression “inquiétante” du Covid-19.

Les communications présentées au Conseil supérieur de la défense nationale “ont clairement établi une hausse inquiétante de la propagation de la maladie dans le pays, avec près du tiers de positivité des personnes testées”, dit un communiqué de cet organe décisionnel de haut niveau.

Pour “rompre la chaine de contamination”, le conseil a décidé la fermeture de tous les lieux de loisirs à partir de samedi et jusqu’au 25 avril inclus, et de suspendre toutes les festivités et manifestations pour 15 jours avec effet immédiat.

Il a aussi décidé de procéder à une nouvelle distribution “massive et gratuite” de masques, de faire respecter scrupuleusement son port obligatoire en public, ainsi que d’interdire les rassemblements de plus de 50 personnes.

Il entend “accélérer l’acquisition de nouvelles doses de vaccin et intensifier la campagne de vaccination”. Le Mali, pays pauvre d’environ 20 millions d’habitants durement éprouvé par la poussée jihadiste, les violences de toutes sortes et une profonde crise économique, politique et sociale, a déclaré officiellement plus de 11.300 cas de contamination et 404 décès.

Source: AFP

Vous allez aimer lire ces articles

Sikasso : les acteurs de la santé formés sur la COVID-19

Cri de cœur Pr Dapa A Diallo : La prise en charge de la drépanocytose est à la portée des pays africains

Tombouctou : plus de 276.000 enfants vaccinés contre la poliomyélite

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct