MORGUE DE L’HOPITAL GABRIEL TOURE : La problématique d’eau résorbée grâce à la pression de Djimé Kanté

Suite à la publication d’une vidéo du syndicaliste Djimé Kanté sur les réseaux sociaux sur la pénurie d’eau à la morgue du Centre hospitalier universitaire de Gabriel Touré (CHU-GT), nous avons effectué une visite sur les lieux.

A ce titre, nous avions pu rencontrer le surveillant du service funèbre (morgue), Jean Marie Koné, et un des 3 manœuvres de garde, Adama Doumbia. Nous avons voulu en savoir sur l’alerte donnée par le syndicaliste Djimé Kanté par rapport à cette pénurie d’eau à la morgue.
En effet, dans sa vidéo, M. Kanté affirmait : « Dire qu’il n’y a pas d’eau à la morgue du Gabriel Touré ne peut pas faire de nous des ennemis du Mali. Il est de notre devoir citoyen de dénoncer ce qui n’est pas normal ». Le patron des lieux a effectivement reconnu une insuffisance d’eau liée en réalité à une panne du réseau de distribution d’eau du forage. Selon Jean Marie Koné, c’est suite à ce constat qu’il a demandé aux propriétaires de corps d’aller prendre de l’eau dans les autres blocs de l’hôpital avant que le mal soit connu et réparé rapidement. A ses dires, malheureusement, certains sont allés chercher l’eau hors de la cour de l’hôpital. A en croire le gestionnaire de la morgue, c’est ce qui a attiré l’attention de beaucoup dont le syndicaliste Djimé Kanté. Lesquels ont pensé qu’il n’y avait pas d’eau à la morgue. Alors qu’en réalité, une insuffisance d’eau avait été constatée seulement dans les trois toilettes alimentées par le forage gracieusement réalisé et offert à l’hôpital par l’ONG Al Farouk. Jean Marie Koné a ensuite déclaré : « L’hôpital Gabriel Touré est une structure extrêmement sensible. J’ai été surpris d’entendre les gens parler de cette vidéo… ». Et d’expliquer : « Souvent, il arrive que les gens fixent des horaires pour l’inhumation de leur défunt se retrouvent au même moment pour amener leurs corps.

De ce fait, certains préfèrent retirer leur corps pour ne pas être en retard. C’est ce qui est mal interprété. Sinon, il n’en est rien. La panne en question était liée à une fuite de tuyau de raccordement qui faisait que l’eau ne venait pas avec puissance. Cette panne est réparé ; tout se passe très bien ». Le gestionnaire de la morgue du CHU Gabriel Touré a saisi l’occasion pour lancer ceci : « Nous sommes des techniciens. La chose politique n’est pas notre affaire. Je pense que tout cela constitue des diffamations et des règlements de compte qui ne disent pas leur nom. A mon avis, c’est une lutte syndicale qui se transporte à la morgue. Et j’estime que celui qui a fabriqué ce mensonge grotesque en veut au directeur général de l’hôpital ». Comme si tout cela ne suffisait pas, nous avons approché Adama Doumbia, manœuvre de garde. Du haut de ses 26 années passées au service de la morgue du CHU Gabriel Touré, il a formellement démenti la version de Djimé Kanté. A l’entendre, depuis dimanche la panne au niveau du forage a été réparée et tout se passe normalement.

 


Ce qui est sûr, à notre passage, nous avons constaté que l’eau coulait à gogo à la morgue. En tout cas, pour certains, à quelque chose malheur est bon. D’autres diront à cet effet que la problématique d’eau à la morgue du CHU Gabriel Touré a été résorbée grâce à la pression de l’activiste Djimé Kanté.
Jean Goïta

Source: La Lettre du Peuple

Vous allez aimer lire ces articles

Lutte contre la cécité : des équipements d’ophtalmologie remis aux structures de santé à Ségou

Dystrophie ovarienne : La maladie qui trouble les femmes

Macky Sall, président en exercice de l’Union Africaine, attendu à Bamako lundi

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct