Pour “viol et séquestration” sur la mineure Fatoumata Doumbia : Ousmane Touré et Mahamadou Traoré arrêtés par le commissariat de police du 6ème arrondissement

Il y a juste quelques années, pour le commun des Maliens certaines pratiques étaient l’apanage des films de fiction et des contes de fées. Hélas ! Celles-ci font désormais partie de notre quotidien et elles ne sont ni plus ni moins que des conséquences de la dépravation de nos mœurs. En effet, le commissariat de police du 6ème arrondissement vient de mettre hors d’état de nuire deux jeunes délinquants, Ousmane Touré et Mahamadou Traoré pour avoir violé et séquestré pendant plusieurs jours la mineure Fatoumata Doumbia (17 ans).

De sources policières, la fille âgée de 17 ans avait quitté la commune de Baguineda pour Bamako. Elle devait, en principe, se rendre chez sa tante qui loge à Quinzambougou en commune II du district de Bamako. A son arrivée à Yirimadio, un quartier situé en commune VI, la jeune fille était complètement désorientée. Constatant cela, Ousmane Touré l’aborde.

Au cours des échanges, Ousmane promet à la pauvre fille de l’aider à retrouver sa tante. Chose qu’elle accepte. C’est ainsi que le jeune Ousmane l’amène chez lui, mais pour la séquestrer. Après avoir abusé de Fatoumata Doumbia pendant tout le temps que dure la séquestration, il la conduit ensuite à l’anneau de Sotrama de Yirimadio pour qu’elle puisse regagner sa destination finale.

Comme si cela ne suffisait pas, Ousmane a filé ensuite le signalement de la pauvre fille à un certain Mahamadou Traoré en informant ce dernier que la demoiselle est une proie facile avec laquelle il peut passer des moments inoubliables. Ainsi, Mahamadou s’est lancé à la recherche de Fatoumata. Après avoir repéré la pauvre, il s’est comporté comme un vrai gentleman en l’a convaincant de la ramener chez sa tante et de lui trouver un travail d’aide-ménagère dans le quartier de son choix.

Sans hésiter, la mineure a suivi son bourreau chez lui à Djalakorodji. A son tour, Mahamadou a aussi séquestré la pauvre fille afin d’abuser d’elle. Au bout de quelques jours, il lui a trouvé du travail à Dialakorodji.

Au départ désorientée et déboussolée par les atrocités de ces deux jeunes, Fatoumata Doumbia a fini par retrouver sa sérénité. C’est ainsi qu’elle a décidé de les dénoncer au commissariat du 6ème arrondissement. Après une enquête rondement menée, la Brigade de Recherche a mis hors d’état de nuire les nommés Ousmane Touré et Mahamadou Traoré.  A la suite d’un interrogatoire approfondi, les deux jeunes gens ont fini par reconnaitre les faits, de “séquestration et de viol”, à eux reprochés.

Les deux délinquants ont été présentés le lundi 21 octobre au procureur près Tribunal de grande instance de la commune I afin qu’ils soient fixés sur leur sort.

  Boubacar PAÏTAO 

Source: Aujourd’hui-Mali

Vous allez aimer lire ces articles

Mali : saisie de près de quatre tonnes de résine de cannabis par la douane

Commissariat de police du 11ème arrondissement : L’énigme des braquages récurrents au niveau du chantier de l’échangeur de Missabougou enfin résolue

KOULIKORO: un mort et 3 blessés suite à l’effondrement d’une carrière

No Comments Yet

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct