Vaccins anti-Covid : pénurie à Bamako

La deuxième phase de la campagne de vaccination a été lancée, le 23 août 2021. Sur les 151 000 doses que le Mali a reçues, 11 320 ont été attribuées à la ville de Bamako. Ces doses sont déjà épuisées.

 

C’est déjà la panique à Bamako. Les vaccins Johnson & Johnson, repartis entre les centres de santé et d’autres lieux de vaccination, sont déjà épuisés. « Nous avions programmé dix jours pour la vaccination, mais nous avons épuisé la quantité qui nous avait été octroyée en cinq jours », affirme un agent de santé au Centre de santé communautaire de Lafiabougou.

Plus de vaccin dans les centres donc. Les candidats sont renvoyés de centre en centre. C’est maintenant la course pour les dernières doses disponibles. Selon une infirmière, rencontrée le vendredi dernier, « les doses qui restent finiront certainement d’ici la fin de la journée ».

Chemin de croix

Fatoumata Soukeyna, entrepreneur, fait part du chemin de croix qu’elle a dû faire pour se faire vacciner. « Je suis à mon troisième centre comme ça sous la pluie. Je suis très surprise de constater que les Maliens semblent adhérer à la vaccination », dit-elle. Aziz Maiga, étudiant, également venu se faire vacciner, renchérit : « C’est avec une peur bleue au ventre que je suis arrivé au CSCom de Lafiabougou et une dame me dit : ‘’Monsieur, courrez vite pour vous rendre à la maternité, car nous n’avons plus de vaccin et il ne leur reste plus beaucoup ».

Mariam Coulibaly, institutrice, s’est réjouie très sincèrement que les doses du vaccin Johnson & Johnson soient déjà épuisées : « Même si j’ai galéré avant d’en recevoir, dit-elle. Au moins, ce n’est pas la honte cette fois-ci pour notre pays. C’était dommage qu’autant de doses de vaccins AstraZeneca soient renvoyées chez des voisins»

Pour un agent de la santé, l’administration sanitaire elle-même a été surprise par cet engouement. « Nous menons des réflexions pour voir si, en attendant, nous n’allons pas ramener à Bamako des doses prévues pour des régions. Nous sommes en train d’étudier des schémas, le temps que nous recevions d’autres doses », explique l’agent. Pour la seconde campagne, comme pour la première, le gouvernement a mobilisé 334 vaccinateurs, 516 volontaires.

Le Mali a lancé, le mercredi 31 mars, sa campagne de vaccination contre le nouveau coronavirus. Cette campagne intervient quelques semaines après la réception des 396 mille doses d’AstraZeneca le 5 mars 2021.

Source : Benbere

Vous allez aimer lire ces articles

Nouveau Directeur Général de l’ANAM : Hameth Ben Hamane TRAORE aura la lourde tâche de gérer le RAMED

Dr Cheick Amadou Tidiane Traoré, Directeur général de la santé et de l’Hygiène Publique: plus de 250 004 personnes sont complètement vaccinées

Dr. Cheick Amdou Tidiane Traoré, le DGSHP à propos de rumeurs liés à la vaccination contre la COVID-19: “Il faut renforcer…

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct