Crise au sommet de la jeunesse malienne: la COJS CNJ-Mali dénonce l’ingérence du ministre de la Jeunesse dans les affaires du CNJ- Mali

Le Conseil National de la Jeunesse du Mali (CNJ-Mali) traverse à une crise, qui entache sérieusement la vie et le fonctionnement de ladite organisation depuis un bon moment. C’est dans cette optique que la Coalition des organisations de jeunesse pour la sauvegarde (COJS) du CNJ-MALI a animé une assemblée générale d’information des organisations, mouvements, fédérations et associations de jeunesse affiliés, le samedi 08 mai 2021, à la Maison de la presse. Cette rencontre avec les journaliste a eu pour objet d’attirer l’attention des plus hautes autorités du pays sur l’échec de la conférence nationale extraordinaire tenue à Bougouni.

Une semaine après la tenue de cette conférence de Bougouni, certains membres du comité exécutif du CNJ-MALI se sont réunis dans la Coalition des organisations de la jeunesse pour la sauvegarde du CNJ-MALI pour dénoncer l’ingérence du ministre de la Jeunesse et revendiquer les valeurs du CNJ à travers le respect des textes. Ils sont sortis nombreux ce samedi pour prendre d’assaut la salle de conférence de la Maison de la Presse.

A travers un communiqué lu par Sory Ibrahima Cissé (président du CNJ commune 3 du district de Bamako), la coalition a dénoncé ouvertement la crise à laquelle se trouve confrontée, le CNJ-MALI. « Depuis la mise en place du Conseil National de la Transition qui a vu la désignation de deux camarades sur une liste de 8 personnes, le CNJ-Mali est entré dans un conflit subjectif qui agonise, aujourd’hui, la faitière. Ainsi, quelques membres du Comité Exécutif, pour des fins obscures, ont décidé de porter atteinte à la vie du CNJ-Mali en complicité avec certains cadres du département en charge de la jeunesse malgré la note technique qui avait été émise par le directeur national de la jeunesse adjoint au cabinet du Ministre de la Jeunesse. C’est le refus de participer à ces actions nocives qui ont motivé la démission du directeur national de la Jeunesse à travers la lettre que nous avons vu sur les réseaux sociaux. Après la démission du Directeur national, tout va être mis en œuvre pour faire démissionner le Président du CNJ-Mali. Par ces démissions consécutives, nous conclurons que le département de la Jeunesse est prêt à en découdre avec tout ce qui est en face. » a déclaré Sory Cissé.

La coalition a clairement dénoncé l’ingérence du ministre de la Jeunesse dans les affaires du CNJ-MALI. « Le CNJ-MALI n’est pas un service rattaché au ministère de la Jeunesse », a précisé Cheick Oumar Doumbia. « Le vrai problème du CNJ-MALI est le ministre Mossa AG Attaher. On ne déplace pas un problème mais on le résout », a dit Sory I Cissé.

M.S

Source: aBamako

Vous allez aimer lire ces articles

30ème Journée Africaine de l’enfant: la paix et la cohésion au centre des préoccupations

Accidents de la circulation routière : la spirale négative se poursuit !

Différends : dans l’union, le salut

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct