11ème Conseil d’Administration du CNPV : Les volontaires s’engagent pour la réussite de la transition

L’Agence Nationale Pour l’Emploi (ANPE) a tenu le 05 août 2022, dans ses locaux, la 44e session ordinaire de son conseil d’administration. Placé sous la présidence de Mamadou Issa Bengaly, président du conseil d’administration, le conclave des administrateurs a également mobilisé le directoire de l’ANPE au grand complet avec à sa tête don DG, Ibrahim Ag Nock. Les travaux ont porté sur l’examen et l’adoption des rapports financiers et du commissaire aux comptes de 2021.

A l’ouverture des travaux, le PCA a fait le point de la mise en œuvre du «Nouveau Plan Stratégique de Développement (PSD) vision 2021-2025» de l’année. Ce nouveau PSD, en tant que continuité de l’ancien, ambitionne, explique-t-il, de faire de l’ANPE un service public performant dans la promotion de l’emploi et des compétences pour tous, à l’horizon 2025. Parlant du rapport d’activités élaboré, selon le PCA, sur la base du programme d’activités 2021 adopté par le conseil, 83 sur 103 tâches, soit 80,6% des activités ont été exécutées en rapport avec la promotion de l’auto emploi, l’intermédiation, les emplois rural et féminin et diverses actions en direction des personnes en situation de handicap. Cela, malgré les difficultés et en dépit de la pandémie de Covid-19. Le PCA a par ailleurs exhorté l’administration de M. Ag Nock à poursuivre les efforts dans le cadre de la recherche d’idées et d’actions novatrices en faveur de la promotion de l’emploi, tout en suggérant de travailler partenariat avec le secteur privé pour de meilleures performances et plus de résultats.

Quant au Directeur général de l’ANPE, M. Ibrahim Ag Nock, il a dans son allocution soulignée que malgré la crise sécuritaire qui sévit sur une partie du territoire national aggravée par la situation sanitaire liée à la pandémie de coronavirus, l’ANPE, conformément à la volonté des plus hautes autorités, poursuit sa trajectoire de promotion et de création d’emplois. La structure a ainsi enregistré 4 000 demandes d’emplois contre 3 000 offres et contribué au placement de 2 000 demandeurs.

Dans le domaine de l’auto-emploi, 3 000 emplois ont été créés à travers le territoire national, tandis que ceux du perfectionnement et de la reconversion ont enregistré l’entrée en formation de 4000 personnes. 1 600 autres personnes ont été par ailleurs formées à l’informatique, soit 10% des travailleurs.

En termes de perspectives, il a annoncé le lancement de projets courant 2022, notamment dans le cadre de l’emploi des personnes vulnérables et de la solidarité active.

Amidou Keita

Source:  Le Témoin

Vous allez aimer lire ces articles

Autonomisation des femmes : plus de 200 femmes et filles formées en leadership par le Mouvement Mali Hèrè

Gestion des ressources de l’État utilisées dans le cadre de la lutte contre la Covid-19 La révocation du Coordinateur du Projet Jigiseméjiri s’impose

Hémorragie financière à la DFM du Ministère du Développement rural Destination inconnue d’une bagatelle de 2,329 milliards FCFA : bonjour l’insomnie !

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct