Affaire de « déstabilisation » de la transition : La réouverture des débats prévue pour le 02 mars prochain

Prévu pour le mardi 23 février 2021, la cour d’appel de Bamako a rabattu le délibéré de l’affaire de « déstabilisation » de la transition et a ordonné la réouverture des débats au cours d’une audience le 2 mars prochain.

La chambre d’accusation de la Cour d’Appel de Bamako a rabattu le dossier de Mohamed Youssouf Bathily alias Ras Bath et coaccusés dans l’affaire de déstabilisation de la transition.

« La Cour d’Appel a rabattu le délibéré et ordonné la réouverture des débats en renvoyant la cause et les parties à une audience le 2 mars prochain » a indiqué Me Abdourahamane Ben Mamata, un des avocats de la défense.

Selon Boubacar Yalkoué, secrétaire général du collectif pour le développement de la République (CDR), la raison évoquée pour ce renvoi est la mutation de beaucoup de magistrats qui avaient en charge le dossier.

Ayant la notification de leur mutation en main, ces juges initialement en charge du dossier n’ont plus, selon les informations recueillies, la qualité de statuer sur cette affaire.

Mais de son côté, le secrétaire général du CDR Boubacar Yalkoué a promis de tenir régulièrement informé l’ensemble des militants et sympathisants du CDR, des suites de l’évolution de cette affaire.

A noter que dans cette affaire de déstabilisation de la transition, beaucoup personnalités civiles politiques ont été interpelées le 21 décembre 2020 et jours suivants. Certaines d’entre ces personnalités ont été ensuite transférées à la Maison Centrale d’Arrêt de Bamako (MCA), d’autres libérées à cause de leur statut. Parmi ces personnalités figure le directeur du PMU-Mali Vital Robert Diop, le chroniqueur et porte-parole du CDR Mohamed Youssouf Bathily alias Ras Bath, Sékou Traoré, ancien secrétaire général de la présidence et l’ancien premier ministre du régime déchu d’IBK Boubou Cissé qui est toujours recherché.

Issa Djiguiba

Source: Journal le Pays- Mali

Vous allez aimer lire ces articles

Frappes au Mali : la France nie toujours avoir tué des civils

Ramadan 2021 : les Maliens entre canicule et cherté de la vie

1ère édition du forum d’intelligence économique et de la prospective au Mali : L’institutionnalisation de l’intelligence économique au Mali en objectif

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct