ARRESTATION DE MAITRE HASSANE BARRY : Tabital Pulaaku Mali accuse et défie l’Etat

Suite à l’arrestation de Me Hassane Barry par la direction générale de la sécurité d’Etat (DGSE), l’Association Tabital Pulaaku Mali accuse l’Etat de préparer un plan machiavélique nourri de longue date contre la communauté peule.  Elle défie l’Etat en engageant la communauté à rester mobilisée pour les actions futures.

 

Le jeudi 21 novembre 2019, une équipe de la DGSE malienne conduite par le colonel de gendarmerie Mohamed Ali Cissé, directeur de la sécurité intérieure à la Sécurité d’Etat, a interpellé au Grand marché de Bamako, deux personnes soupçonnées appartenir au groupe terroriste Ansarul Islam qui sont Ousmane H Diallo et Harouna Diallo.

Au cours des enquêtes, la Sécurité d’Etat a constaté une complicité entre les personnes arrêtées et l’avocat Me Hassane Barry. Du coup, Me Barry a été interpelé par la Sécurité d’Etat pour en savoir davantage.

Dans un communiqué, l’association Tabital Pulaaku Mali a condamné l’arrestation qu’elle qualifie contraire à toutes les dispositions légales en vigueur dans notre pays.

“Cette pratique dans sa forme n’est ni plus ni moins que le début de l’exécution d’un plan machiavélique nourri de longue date contre la communauté peule qui traverse la pire crise sécuritaire de son histoire”, peut-on lire du communiqué.

A cet effet, Tabital Pulaaku Mali exprime son soutien total et indéfectible à Me Hassane Barry et avait exigeait sa libération. Elle rappelle “qu’aucune menace ou intimidation de la part des services de l’Etat n’entamera sa détermination à défendre les intérêts de ses membres dans le strict respect des lois et règlement du pays”.

L’association qualifie l’arrestation de son président d’honneur de complot. “Tabital Pulaaku Mali invite l’ensemble de ses membres et sympathisants à rester calmes et sereins face aux accusations haineuses et mensongères diffusées sur les réseaux sociaux”.

Par contre, elle défie l’Etat en engageant la communauté à rester mobilisée pour les actions futures

Notons que le comité exécutif du Barreau pénal international, réuni en réunion extraordinaire sur la situation de Me Hassane Barry, réaffirme sa pleine solidarité à l’Ordre des avocats du Mali.  Le Barreau pénal international réaffirme que la défense de la souveraineté d’un Etat ne saurait faire obstacle à la défense des droits de l’Homme et au respect de la dignité de l’avocat qui est universellement protégé afin qu’il puisse pleinement exercer sa mission de défense.

Lire la suite sur L’Indicateur du Renouveau

Vous allez aimer lire ces articles

OSRAO et Covid-19: responsabilisation des conducteurs et des usagers

Kangaba : Formation des prestataires sur les nouvelles normes de croissance de l’OMS

Réussite de la transition: la prospective des jeunes leaders

No Comments Yet

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct