Assistance humanitaire : L’ONG Al Farouk vole au secours de 2 544 orphelins

Le ministre des Affaires Religieuses et du Culte, Mamadou Koné a présidé la cérémonie de distribution des prestations des orphelins de l’ONG Al Farouk avec le financement du Croissant Rouge des Emirats. C’était samedi 12 juin 2021 au Palais de la Culture Amadou Hampathé.

 

Dans le cadre de sa tradition donation aux démunis, L’ONG Al Farouk suit le cours de son accompagnement des orphelins pendant toute leur enfance, en faisant face à leurs besoins et leurs donner la chance de réussir dans la vie, l’ONG Al Farouk a lancé le dispositif de parrainage de 2 544 orphelins pour l’année 2019-2020.

Au cours de cette distribution des prestations, la somme de 1.434.896.570 FCFA (un milliard quatre-cent trente quatre millions huit cent quatre-vingt seize mille cinq cent-soixante dix) est destinée à ces orphelins par l’ONG Al Farouk avec le financement du Croissant-Rouge des Émirats.

Engagé aux côtés du gouvernement malien depuis 1994, l’ONG Al Farouk répond essentiellement à une prise en charge des démunis, la recherche de la cohésion nationale, la transmission des valeurs laïques, l’intégration des immigrants, la formation des producteurs surtout celle des futurs cadres, la culture de l’excellence, rendre service aux citoyens sans distinction pour améliorer leur production de plus afin de rendre l’activité pour qu’ils apportent leur contribution à l’édification d’un Mali en paix, uni et prospère.
Al Farouk est active dans les actions d’envergure dans lesquelles les pauvres, en accédant aux droits de tous par la procédure de sortir de la pauvreté : des actions qui ne négligent aucune couche vulnérable, dont l’accès au travail et aux services sociaux : d’éducation, de santé, la construction mosquées ; de centre de santé et centre multifonctionnel : centre de couture équipé, mosquée, forage, parrainage des orphelins, veuves et couples défavorisés.
Parmi les interventions se trouvent les volets logement et emploi et formation initiale et continue. Cependant, la construction de logements sociaux et leurs distributions et l’action sur la précarité, dont l’action génératrice de revenu, l’intégration d’une connaissance inclusive en code des inégalités sont entre autres des objectifs de leur réduction.
Nonobstant, au cours des mois de ramadan et de la fête de tabaski, il procède à des aides et de distribution de vivres.
Selon son directeur général El Hadj Idrissa Kantao, cette prise en charge des orphelins parrainé par Al Farouk grâce à une donation du mouvement international Croissant Rouge, un des plus grands réseaux humanitaire au monde a pour mission d’alléger les souffrances humaines, de protéger la vie et la santé, et de faire respecter la dignité humaine.
Après plusieurs réalisations dans le plan de la lutte contre la pauvreté, l’ONG Al Farouk a construit 2600 forages et pompes à l’intérieur du Mali dont : Macina, Dioro, Kita, Dioïla, Djenné, entre autres.
A l’en croire, depuis plus de 10 ans l’ONG effectue des campagnes de soins ophtalmologiques, avec 21 024 interventions chirurgicales de cataractes, soit 17% des personnes atteintes de cataractes au Mali. Il a construit 56 centres de santé ; donné 145 des ambulances et tricycles pour les handicapés, construit 5 morgues ; 520 classes construites ; 208 bourses scolaires attribuées dans tous les domaines ; 1670 machines à coudre dans divers centres, avec la réception de 50 bourses de 2ans d’une valeur de 300 000 FCFA la scolarité, destinées aux associations islamiques
En effet, l’ONG Al Farouk a donné des vaches et petits ruminants aux éleveurs, des pirogues et filets de pêche aux pêcheurs ; des vaches de charrues et tracteurs pour les agriculteurs ; de fauteuils roulants à d’autres avec 1223 projets ; et 09 moulins pour les femmes de campagnes avec des formations de fabrique de savon.
Il est à noter qu’au mois de mars dernier, 100 logements sociaux ont été distribués gratuitement à Fana.
Ont pris part à cette cérémonie, le directeur général de la BMS, des anciens et nouveaux ministres, des députés, des représentants des familles fondatrices de Bamako, des personnalités religieuses, ainsi que de plusieurs orphelins et leurs tuteurs.

Aïssétou Cissé

Source : Échos Médias

Vous allez aimer lire ces articles

De Bafoulabé à Bamako l’esclavage en passe de prendre un nouvel élan Mamadou Djassa Lah aux trousses d’esclaves révoltés

Quid du meurtre du Colonel Youssouf Traoré ?

La sécurité tout comme souveraineté se conquiert

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct