Bamako : le Consortium des Organisations féminines fait la restitution des formations sur l’élaboration des instruments fondamentaux de la Nation

Entre mars et avril 2021, le Consortium des organisations féminines du Mali a organisé des séries de formations à l’intention des femmes dans le but de contribuer au renforcement de leurs capacités pour une participation citoyenne à l’élaboration des instruments fondamentaux de la vie de la Nation en cette période de transition. Un atelier de restitution de ces formations pour les Communes III et IV du District de Bamako ont eu lieu ce 23 novembre 2021 au Mémorial Modibo Keïta.

 

Présidée par Mme Keïta Yiraba Keïta, représentant la ministre de la Promotion de la Femme, de l’Enfant et de la Famille, en présence de la représentante du Consortium, Me Saran Keïta Diakité, cette cérémonie qui est la suite logique des ateliers tenus à Bamako en début d’année 2021, autour des textes de la République, vise donc à mettre les actrices des organisations féminines au parfum des documents élaborés.

Selon Me Saran Keïta Diakité, les Femmes leaders du Mali s’appuient sur la feuille de route de la Transition, dont les priorités s’articulent autour de certaines réformes institutionnelles majeures, qui ont pris en compte les besoins de renforcement des capacités des femmes pour leur participation citoyenne à l’élaboration des instruments fondamentaux de la vie de la Nation. « Le contrôle citoyen de l’action publique, notamment en matière de genre ont été des éléments déterminants pour accroître leurs contributions dans la refondation d’un Mali nouveau », a-t-elle expliqué.

De son côté, la représentante de la ministre de la Promotion de la Femme, de l’Enfant et de la Famille, Mme Keïta Yiraba Keïta, estime que la Transition est une opportunité que les femmes doivent saisir pour bien s’outiller sur la citoyenneté responsable autour d’une vision commune de changement et de réformes afin de proposer des solutions visant à contribuer, à restaurer les principes républicains et démocratiques et surtout, à corriger les insuffisances pour la prise en compte de l’équité homme-femme. Pour ce faire, elle a invité les participantes à suivre avec un grand intérêt les travaux de restitution desdits ateliers afin de mieux enrichir les recommandations déjà formulées lors des séries de formations.

A préciser que ces activités ont été organisées avec le soutien technique et financier de l’ONU-Femmes ; de l’Union africaine ; de la Coopération canadienne ; des ambassades de Norvège, de Suède, de Danemark et de Suisse.

Il faut rappeler que le Consortium des organisations féminines du Mali est né de la volonté de cinq réseaux féminins qui ont décidé de fédérer leurs efforts pour une meilleure prise en compte de leurs préoccupations dans la gestion de la Transition sociopolitique en cours dans notre pays, et au-delà. Ces cinq réseaux sont : la Plateforme des Femmes leaders du Mali ; le Réseau Paix et Sécurité des Femmes de l’Espace CEDEAO (REPSFECO) ; l’African Women Leaders Network-(AWLN) ; le Chapitre du Mali ; le Réseau des Femmes Africaines Ministres et Parlementaires (REFAMP) et le Réseau de Plaidoyer et Médiation en charge du suivi de la participation des femmes dans l’Accord pour la Paix.

Amadou Kodio

Source : Ziré

Vous allez aimer lire ces articles

Kadiolo : restitution du bilan de la gestion de la commune de Dioumaténè

Macina : éleveurs et agriculteurs se concertent sur le départ et le retour des animaux

Inclusion des indicateurs du handicap dans les données sur le VIH SIDA: le plaidoyer de la FEMAPH A

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct