Centre Mahmoud Dicko : au service de la paix et du vivre ensemble

Le Premier ministre, Moctar Ouane, a présidé, hier jeudi à Baco Djicoroni ACI, la cérémonie d’inauguration du Centre pour la paix et le vivre ensemble dans les pays du Sahel. L’événement a enregistré la présence de l’imam, lui-même, du président du Haut conseil islamique du Mali (HCIM), Ousmane Chérif Haïdara, des personnalités politiques et des représentants du corps diplomatique. La cérémonie a commencé par l’exécution de l’Hymne national et une lecture du Saint Livre (le Coran).

Créé par l’imam Mahmoud Dicko, le Centre s’attachera à la promotion de la paix dans les pays du Sahel qui sont, aujourd’hui, confrontés à une situation sécuritaire préoccupante du fait des agissements des terroristes. La nouvelle structure entend aussi favoriser l’entente, à travers une plateforme favorable au dialogue, en créant des partenariats durables tout en catalysant des solutions stratégiques pour la promotion de la paix et du vivre ensemble.

Le Centre pour la paix et le vivre ensemble dans les pays du Sahel va servir comme forum de dialogue et de plateforme d’échanges d’idées en vue d’améliorer la paix, de renforcer l’efficacité et la responsabilité des institutions endogènes.

Après avoir coupé le ruban symbolique, le Premier ministre a visité les bureaux, les salles de réunion, les salles de réception et d’autres compartiments pour faciliter la réflexion et les échanges autour de la paix et du vivre ensemble.

Moctar Ouane a partagé la pertinence de cette belle initiative de création de ce Centre par l’imam Mahmoud Dicko pour la restauration de la paix et du vivre ensemble dans notre pays et ceux du Sahel. Le chef du gouvernement a aussi exprimé l’engagement des autorités à soutenir toutes les initiatives concourant à la restauration d’une paix durable et du vivre ensemble.

«La stabilisation du Mali ne se fait pas seulement à travers les actions militaires», a soutenu le Premier ministre. Pour lui, il est clair que la stabilisation de notre pays et du Sahel passe également par ce genre d’initiative. Il en a appelé à l’union sacrée, avant de soutenir qu’ensemble «nous allons gagner le combat de la paix et du vivre ensemble». Les actions militaires doivent être soutenues par ce genre d’initiative pour l’instauration de la paix au Mali et dans les pays du Sahel, a précisé le Premier ministre.

Quant au président du Haut conseil islamique du Mali, il a fait des bénédictions pour que le Centre puisse atteindre ses objectifs. Le prêcheur a salué l’initiative de l’imam Mahmoud Dicko et réitéré son engagement et celui de son institution en faveur de la promotion de la paix et du vivre ensemble au Mali et dans le Sahel.

Pour sa part, Mahmoud Dicko a émis le vœu de voir le Centre devenir un catalyseur pour la paix et le vivre ensemble au Mali mais aussi dans les pays du Sahel. Selon le religieux, l’apport du Centre s’inscrit dans une dynamique de formation, de dialogue et d’éducation, fondée sur des réalités endogènes, historiques du Mali et des États du Sahel, afin de promouvoir l’intelligence, la culture et les valeurs sociétales.

Le Centre apportera une valeur ajoutée aux connaissances sur les conflictualités, les enjeux et les défis sécuritaires. Il multipliera les efforts pour faire figure de référent des questions de paix dans la zone du Sahel. Enfin, il va accroître sa présence sur les réseaux afin de faciliter le partage d’information et de diffusion.

Amadou SOW

Source : L’ESSOR

Vous allez aimer lire ces articles

Les nonuplés maliens nés au Maroc ont été baptisés

Naissance de 9 enfants par HALIMA CISSÉ au MAROC : La preuve de la défaillance de notre système de santé ?

​Mali: la fête du Ramadan célébrée mercredi

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct