CMAS: Qu’en est-il des victimes du 10 11 et 12 juillet ?

Ils étaient des centaines de milliers de citoyens à la Place de l’Indépendance, le vendredi 10 juillet 2020, pour répondre à l’appel du Mouvement du 5 juin du Rassemblement des Forces Patriotiques (M5-RFP) sous l’égide des Responsables du Comité directoire dudit mouvement. Cette journée a été marquée par une fureur populaire à travers la capitale. Aux occupations de l’Ortm et de l’Assemblée nationale, les forces de sécurité ont répondu par une répression féroce qui a fait de nombreuses victimes. Le bilan est lourd : des morts et de nombreux blessés.


Le mot d’ordre de cette manifestation était l’exigence de la démission de l’ancien président déchu IBK pour raisons de mauvaise gouvernance.

A la suite de ces drames, les partisans de l’Imam Dicko ont fait de leur lutte la justice pour ses victimes du 10 11 et 12 juillet , mais il s’avère qu’aujourd’hui ses mêmes partisans après un an de lutte ont changé de bord pour la lutte contre la vie chère et la hausse des prix. Certes c’est une belle lutte mais pourquoi s’être détourné du combat principal qui était la justice pour toutes ces morts déplorables ? Ne nous faîtes pas croire que vous aussi vous trempez dans la corruption ? Des personnes vous ont-ils payés pour arrêter ce combat ? Pourquoi s’être détourné si près du but ?
Nous demandons de revenir sur cette décision qui est la justice pour les victimes du M5 ! Il ne

faut pas que ces victimes soit mortes pour rien, ne les abandonner pas.

Vous allez aimer lire ces articles

Paix et réconciliation au centre d’une rencontre à Macina

Programme de la présidence de la transition : Des kits alimentaires remis à la population de Nara

Incendie à Kayes : d’importants dégâts matériels enregistrés

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct