Co-construction de la 4ème république : La société civile joue sa partition

Un atelier de Co-construction de la 4eme République de 3 jours, a débuté ce mercredi 24 février à Bamako. Organisé par la fondation Tuwindi en collaboration avec Ajcad, Observatoire et Doniblog sur financement d’Osiwa, cet atelier vise à créer un cadre propice à l’atteinte des missions assignées dans la charte de la transition aux autorités transitoires pour la réussite de la transition.

Cet atelier dénommé co-construction de la 4eme République a commencé ce mercredi et se poursuivra les 25, 26 février. Il a pour objectif de rassembler toutes les forces vives de la société civile, des acteurs politiques, des autorités coutumières et étatiques en vue de développer ensemble une proposition citoyenne de construction.

« Notre atelier n’a point la prétention de développer ce logiciel. Nous voulons humblement contribuer à développer son prototype selon une démarche participative basée sur la collaboration franche et cordiale d’acteurs étatiques, de la société civile, de la société politique, des acteurs de médias, des acteurs coutumiers et religieux, des Experts et des Universitaires.

Pendant trois jours, les participants vont analyser la constitution du 25 juin 1992 à la lumière des travaux précédemment effectués lors des tentatives de modification par les Présidents Alpha Oumar Konaré, Amadou Toumany Touré et Ibrahim Boubacar Kéita et au regard des réalités actuelles pour proposer un prototype de ce qui pourrait être la prochaine constitution du Mali, du point de vue des Organisation de la Société civile », a dit Tidiani Togola, le Directeur exécutif de Tuwindi.

Avant l’atelier, un brainstorming a été fait dans le but de recueillir l’opinion et les propositions des internautes, des mobinautes et également de la population en l’occurrence les participants ou représentants (autorités, des forces de défenses et de sécurité, professionnels de plusieurs secteurs et mêmes des experts).

Au terme de cet atelier, les résultats attendus sont de faire une proposition citoyenne de projet de loi constitutionnelle et une proposition citoyenne de projet de loi électorale. Les documents qui seront produits par les groupes seront remis aux autorités de la transition et également partagés avec la population malienne.

Aminata Agaly Yattara

Moussa Bangaly

Source: Mali Tribune

Vous allez aimer lire ces articles

Crise sécuritaire : la société civile présente ses recommandations pour une nouvelle approche au Sahel

BANKASS : la forte chaleur cause des problèmes sur le réseau électrique

Ramadan : des localités attendent les consignes de leurs guides

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct